Des nouvelles des fenêtres

Des nouvelles des fenêtres

Bonjour !

Comme je l’évoquais la semaine dernière, je n’aime pas les fenêtres ton bois parce que je les trouve trop rustiques à mon goût. Cependant, il n’est pas, en tout cas au moins pour l’instant, question de remplacer les fenêtres anciennes. Par voie de conséquence, j’ai décidé d’attaquer la transformation. J’ai commencé par celles qui me heurtaient le plus : les portes-fenêtres qui mènent au jardin.

Pour rappel, la situation initiale était ainsi :

Les fenêtres, depuis l'extérieur, avant peinture
Depuis l’extérieur

Lorsqu’on se situe à l’intérieur, les fenêtres sombrent rétrécissent le fond de la maison et l’assombrissent terriblement.

Les fenêtres, depuis l'intérieur, avant peinture
Depuis l’intérieur

J’ai longuement hésité pour savoir si je peignais les crémones également et si je les démontais. Nous avons finalement opté pour la peinture sur place parce que Cédric craignait que nous ne puissions pas les réajuster précisément si nous les démontions.

Commençons par un avant/après que je trouve assez saisissant. Il n’y avait ni plus de soleil ni plus de lumière pour la photo du bas. Pourtant, la différence est très nette.

Des nouvelles des fenêtres

Pour procéder, j’ai utilisé ma méthode habituelle consistant à retirer tout ce qui peut l’être à l’aide du nettoyeur vapeur. Cela permet de retirer une couche de finition suffisante pour assurer une accroche convenable de la peinture.

J’ai ensuite peint une première couche à l’aide d’une peinture à plafond de bonne qualité Tollens siloxane.

Peinture Tollens Tol-Mat Siloxane blanche

Je recommande énergiquement cette peinture qui adhère sur à peu près tout et se manie avec une grande facilité. Pour des fenêtres, il n’est pas question d’utiliser une peinture bon marché comme on peut éventuellement le faire avec un meuble qui ne sera pas trop sollicité.

Voici l’effet après cette première couche. Pas bien joli, n’est-ce pas ?

Une fenêtre en cours de peinture

Question matériel, j’ai eu recours aux mêmes ressources que décrit dans le billet sur la console.

Le matériel de base
Le matériel de base

La surface est maintenant prête à recevoir la peinture de finition. Pour ce faire, j’ai acheté une peinture spécialement destinée à l’extérieur. Il s’agit d’une peinture multisupport extérieur qui adhère aussi bien sur le bois que sur le métal de chez Dulux. Je l’ai choisie en blanc cassé, une couleur très neutre, blanche sans être froide. Je ne raffole pas trop du blanc pur, autrement que pour les plafonds.

Peinture Dulux Valentine Monocouche extérieure blanc cassé

 

Cette peinture est extrêmement facile à utiliser et, figurez-vous, se rince à l’eau. Elle sent cependant une odeur abominable mais qui ne dure pas. Je suis curieuse de voir comment elle va se comporter dans le temps. Je n’avais aucune idée qu’on pouvait trouver de telles peintures en phase aqueuse. C’est sûr que ça simplifie la vie, par rapport à la peinture à l’huile. Enfin, tout est relatif. La peinture à l’huile est plus facile à appliquer dans la mesure où elle se lisse bien mieux que la peinture à l’eau et elle est généralement plus solide. Mais il faut prendre davantage de temps puisqu’il faut 24h de séchage entre les couches et on ne peut pas toucher pendant plusieurs heures. Pas facile quand on peint des portes et qu’on a un chat qui passe son temps à vous tourner autour.

Concernant le verre, je ne l’ai pas protégé au ruban de masquage parce que je trouve qu’on n’arrive jamais à le placer suffisamment bien pour éviter que le bois n’apparaisse par-ci par-là. Je préfère déborder gaiement sur les vitres.

Carreau en cours de peinture

Puis retirer l’excédant avec une raclette prévue à cet effet, munie d’une lame de rasoir (carreau tout en haut) ou bien avec un mouchoir. Sachez qu’il vaut mieux retirer l’excès de peinture après chaque couche qu’une fois que l’ensemble est terminé parce que plus il y a de couches et plus c’est difficile.

J’ai donc passé deux couches de cette merveille, avec l’aide de Dinah.

Fenêtre peinte et inspectée par Dinah

Le résultat me semble plutôt satisfaisant, bien qu’il faille quand même quelques retouches. Et évidemment remplacer les carreaux cassés mais je pense que nous allons bientôt pouvoir le faire. Nous avons investi ce week-end !

Voilà le résultat final. Pas mal, non ?

Les fenêtres, depuis l'intérieur, après peinture

Depuis l’extérieur, on peut bien voir la différence d’effet entre les fenêtres peintes et celles qui ne le sont pas.

Les fenêtres, depuis l'extérieur, après peinture

Ca fait encore pas mal de boulot…

Les fenêtres et la terrasse

Mais ce sera bien mieux au final. Vous ne trouvez pas ? Je vais bientôt poursuivre !

Je vous souhaite une bonne semaine et vous dis à mercredi. Je vous parlerai de notre nouveau frigo (on a encore fait des folies le week-end dernier…) et de perspectives pour la cuisine.

A bientôt !

joelle

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
2 comments
  1. C’est sur que c’est beaucoup mieux !
    Vous avez investi dans des vitres ?

    1. A vrai dire, on a investi dans l’outil pour les découper nous-mêmes. On va se débrouiller comme des grands.
      Surtout que, en peignant et en nettoyant les carreaux, on s’est rendu compte que nombre d’entre eux étaient vraiment très rayés donc il y a en a pas mal à remplacer. Je pense que nos prédécesseurs avaient dû récurer leurs carreaux au tampon Jex. Et bien coller leur BBQ pourri aux portes parce que c’est toujours mieux comme ça. ^^ »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *