L’intérieur de la petite armoire et quelques principes d’organisation

L'intérieur de la petite armoire et quelques principes d'organisation

La semaine dernière, je vous montrais comment j’avais transformé un vieux meuble usé en une jolie armoire pour notre salon vidéo. Si vous le voulez bien, revenons aujourd’hui sur ce meuble pour regarder un peu l’intérieur et essayer de dégager quelques principes pour l’organisation de la maison.

La petite armoire du salon vidéo

L’aménagement intérieur du meuble

Avant tout, je vais vous présenter le meuble. Il s’agit d’une petite armoire composée de deux parties fermées par des portes aimantées et de deux tiroirs. Il offre donc des possibilités de rangement très intéressantes, si on se donne un peu de mal.

Petite armoire rénovée

Installé dans le salon vidéo, ce meuble a vocation à réunir tout le matériel de repassage et d’entretien du linge. En effet, j’ai installé ici ma planche à repasser parce que c’est finalement en regardant un DVD que repasser donne le moins l’impression de perdre son temps. De plus, comme la pièce est très grande et que nous n’en avions pas l’utilité en temps que chambre, je me suis dit que je pourrais un installer un genre de petit atelier pour bricolage propre. Je pense notamment à la couture, pour laquelle l’usage de la planche à repasser est, de surcroît, très souvent nécessaire. J’ai donc également rangé mes machines à coudre dans cette pièce. J’avais besoin d’un meuble pour réunir tout cela de façon accessible.

Intérieur organisé de la petite armoire

Principe 1 : l’organisation doit être pratique

La première des choses à retenir est que l’organisation a vocation à vous faire gagner du temps. Vous en investissez au début pour mettre en place des systèmes certes. Mais surtout, vous récoltez les fruits longtemps après en ne perdant plus votre temps à chercher vos affaires. Vous en profitez pour ne pas vous énerver et ne pas endommager vos affaires parce qu’elles étaient mal rangées.

J’ai donc choisi de tout simplement réunir les objets d’usage simultané dans des corbeilles et des pots.

L'intérieur du haut

Vous n’avez pas besoin de dépenser beaucoup d’argent pour vous organiser. Toutes les corbeilles, boîtes ou pots utilisés ici, je les avais déjà ou ils m’ont coûté très peu cher. Lorsque je tombe sur des corbeilles ou des boîtes qui me plaisent et qui coûtent des prix dérisoires dans les solderies, je les achète toujours pour en avoir un peu d’avance.

Par exemple, la boîte grise en haut contient les restes des rideaux déjà réalisés (ici même dans le salon vidéo, dans le salon ou à l’arrière de la maison), donc du tissu. Je l’avais trouvée cet été chez Aldi (la classe, je sais). Autre exemple : la petite corbeille bordeaux a été payée 2 euros chez Gifi et doit toujours être en vente. Elle a des proportions qui permettent de l’utiliser pour 1001 choses. C’est tout ce qui a été acheté. Les pots devant, ce sont des emballages alimentaires recyclés. Les boîtes cartonnées en haut (qui contiennent des fils à broder) sont également des emballages recyclés. Globalement, on peut tout faire avec des emballages recyclés.

Principe 2 : l’organisation ne coûte pas nécessairement cher

Regardons de plus près les contenants utilisés ici.

Matériel de repassage et de couture

La corbeille bordeaux réunit tous les produits que je suis susceptible d’utiliser pendant le repassage : eau déminéralisée, eau parfumée, spray d’eau du robinet, amidon… Ainsi, j’ai tout sous la main.

Matériel de repassage

Les deux pots en verre, ensuite, contiennent des boutons. C’est, en effet, la réparation la plus courante à effectuer sur les vêtements : recoudre un bouton. J’ai choisi deux pots pour pouvoir séparer les boutons métalliques des boutons en plastique. Cette distinction n’est pas nécessairement pertinente pour votre propre collection de vêtements/boutons. J’en profite pour vous recommander de toujours détacher d’un vêtement neufs les boutons de rechange. En effet, ils tiennent à peine sur les étiquettes intérieures et vous avez donc tendance à les perdre facilement. Si vous perdez ensuite un bouton de votre vêtement, vous pouvez être bien ennuyé.

Quant au petit pot vide, il sert de poubelle. Lorsqu’on coud ou découd, on a toujours de petits fils à jeter et disposer d’une petite corbeille permet d’éviter qu’ils n’envahissent le sol.

Collection de boutons

Principe 3 : réunissez les objets que vous utilisez ensemble

Poursuivons avec les tiroirs. L’un dispose de séparateurs et l’autre non. J’ai choisi d’utiliser le premier tiroir pour organiser mes fils à coudre. J’ai laissé un compartiment vide parce que je sais que j’aurai besoin de davantage de place à l’avenir pour ranger mes fils. Au besoin, je séparerai à nouveau les compartiments.

J’ai ici organisé les fils par couleurs dans un classement qui avait du sens pour moi :

  • les rouges, roses, mauves, bordeaux,
  • les bleus et les verts,
  • les bruns, les jaunes et les beiges.

Fils à coudre organisés dans un tiroir à compartiments

Le second tiroir comprend les fils noirs et les fils blancs ainsi que les fils spéciaux. Je voudrais prendre une minute pour illustrer mon propos, et notamment le premier principe dégagé : je sais que j’ai d’autres fils spéciaux. Comme je n’avais jamais pris le temps d’organiser tout cela, eh bien je ne sais pas où ils sont. Depuis le déménagement, certains objets sont éparpillés, rangés dans des boîtes non marquées ou catégorisées et je n’ai pas tout retrouvé. Je vais maintenant pouvoir installer les choses à leur place au fur et à mesure que je les retrouverai.

Fils à coudre spéciaux dans le second tiroir

NB : j’ai conscience que la peinture de l’intérieur des tiroirs n’est pas extraordinaire. Pour tout dire, je n’ai plus une goutte de peinture Dragon Fruit donc les tiroirs n’ont reçu qu’une couche de rose. Il ne restait plus que ça. Peut-être vais-je ultérieurement les recouvrir de papier, comme j’avais fait pour la commode. Nous verrons.

Principe 4 : opérez des distinctions qui ont du sens pour vous

Et pour finir, un petit coup d’œil sur la partie basse. J’ai installé ici des choses que j’utilise moins souvent ou qui sont trop encombrantes pour aller au-dessus. La boîte tressée est en fait ma boîte à couture, qui contient des aiguilles, des épingles, des dés, enfin des petites choses utiles. Elle n’est pas super pratique mais c’est un souvenir alors je la garde tout de même. Ensuite, la boîte de droite contient mes rubans. C’est un emballage alimentaire recyclé.

Plus bas, j’ai rangé le bidon d’eau déminéralisée. Je remplis la bouteille rangée plus haut au fur et à mesure parce que le bidon est trop difficile à manier au quotidien. La seconde boîte en plastique tressé, qui vient du même endroit que la première, contient également du tissu. Il s’agit d’un tissu que je compte utiliser prochainement.

Organisation de la partie basse de l'armoire

En dehors de la boîte à couture qui n’entrait pas à l’étage au-dessus, j’ai mis en bas des choses que j’utilisais moins souvent. En fait, j’ai gardé au niveau le plus accessible ce qui servait le plus souvent : le fer à repasser et les produits de repassage. Le reste peut être moins accessible.

Principe 5 : essayez de maintenir accessible ce que vous utilisez le plus souvent

Dernier petit détail, j’ai simplement installé un panier au-dessus de l’armoire pour ranger des couvertures. Eh oui ! Nous sommes prêts pour l’automne.

Panier de couvertures au-dessus de l'armoire

Comme vous avez pu le voir, tout ceci est à la fois très simple et très pratique. Le système mis en place ne nécessite aucune réflexion particulière pour être maintenu. Je n’ai pas mis de boîtes dans des boîtes dans des boîtes dans des boîtes, avec le résultat qu’on ne comprendrait plus rien. J’ai bon espoir que cette armoire continue pendant longtemps à stocker mon matériel de repassage et de couture !

Principe 6 : créez des systèmes simples à maintenir

Ce sont ici les quelques principes de base que j’ai compris en essayant différents systèmes d’organisation pour mes affaires diverses et variées. Et si vous êtes comme moi, vous en avez des trucs à organiser !

Récapitulatif des principes d’organisation dégagés

Pour mémoire, je vais récapituler les principes d’organisation que nous avons vus plus haut :

  • L’organisation doit être pratique,
  • L’organisation ne coûte pas nécessairement cher,
  • Réunissez les objets que vous utilisez ensemble,
  • Opérez des distinctions qui ont du sens pour vous,
  • Maintenez accessible ce que vous utilisez le plus souvent,
  • Créez des systèmes simples à maintenir.

L'armoire dans le salon vidéo

J’ai conscience que c’est souvent plus facile à dire qu’à faire. Mais il n’est pas ici question de tout changer chez soi en deux jours. Au contraire, il faut prendre le temps de réfléchir et de planifier ce dont on a besoin. C’est également la démarche que j’ai mise en oeuvre dans le classement de mes papiers. Nous verrons cela prochainement, sûrement même lundi prochain.

D’ici là, je vous souhaite un bon week-end plein de boîtes et de corbeilles !

 

joelle

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux ou le faire lire à vos proches. Merci !

Vous aimerez sûrement aussi ...

5 commentaires

  1. Bonjour. J’ai grandement souri à la lecture de votre article sur le rangement de votre armoire couture et repassage si j’ai bien suivi… N’en soyez pas froissée !😉 J’ai enfin vu écrit ce que j’ai rabâché à nos enfants toute leur jeunesse ! Avec plus ou moins de succès ds la mise en œuvre à leur âge adulte… Comme disait ma chère grand-mère : chaque chose à sa place et chaque place a sa chose (attention les accents sur les  » a » ont vraiment leur importance). Bref, vous m’ avez fait plaisir… Cordialement

    1. Ah vous savez, je n’invente rien ! Ce sont toujours les mêmes méthodes qui fonctionnent. Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place, vous avez bien raison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *