Shopping du week-end : porcelaine art-nouveau

Shopping du week-end : porcelaine art-nouveau et autres merveilles

Bonjour à tous, pendant que des centaines de personnes venaient consulter le montage de notre évier Ikea Domsjö sous plan après l’article sur Ikea Hackers (véridique, des centaines !!!), j’ai encore passé mon week-end à faire du shopping. Parmi les nombreuses choses que j’ai achetées, il y a de la porcelaine, en particulier art-nouveau. Les balades vide-greniers et dépôt-vente de ce week-end ont été fructueuses. Et ce, malgré le temps pas franchement merveilleux. Voyons ça en détail.

Shopping du week-end

La porcelaine art-nouveau

Commençons par la porcelaine. En effet, il n’est pas si courant que je trouve autant de jolies pièces en si peu de temps. En premier lieu, j’ai trouvé un joli cache-pot. Comme j’aime les plantes, j’aime forcément les cache-pots. Celui-ci est un gros modèle et n’est absolument pas ancien. Figurez-vous que c’est une reproduction ! Il s’agit en fait d’une céramique qui a été vendue par le musée des art-décoratifs, donc quelque chose de très joli bien que récent. Il reproduit un motif de la faïencerie de Desvres de la fin du 19e siècle. Il présente de très beaux motifs floraux, extrêmement décoratifs. J’ai hâte de choisir une belle plante à mettre dedans !

Reproduction de cache-pot Desvres par le Musée des Arts décoratifs

J’ai ensuite trouvé une très jolie petite tasse 1900 en porcelaine de Paris. J’en ai déjà pas mal et je les adore toutes ! Il ne me semble pas en avoir jamais vu une marquée mais on les reconnaît à leur forme, leur dorure et au style des motifs. C’est une question d’habitude.

Tasse en porcelaine de Paris

 

J’ai également trouvé un adorable plat à gateau anglais. C’est une pièce de vaisselle Wedgwood que j’ai prise, d’abord parce que le motif est ravissant. Mais aussi parce que je n’avais pas de plat de cette forme. Ok, je l’avoue, j’ai déjà beaucoup beaucoup de plats. Mais tant pis.

Plat Wedgwood

Et pour finir, deux magnifiques vases en faience de Lunéville de la période Keller Guérin. Malgré leurs différences de styles, ce sont tous les deux des vases art-nouveau qui ont été fabriqués entre 1890 et 1915. On reconnaît ce style à la forme des vases, en particulier des anses sur celui de droite, aux motifs et aux couleurs. Ils sont très typiques des décors art-nouveau.

Vases art-déco et art-nouveau Lunéville

Des cadres

Poursuivons avec les cadres, que je n’ai pas pu inclure dans la photo de famille du shopping du week-end. Cette fois-ci, j’en ai trouvé avec des choses intéressantes à l’intérieur.

Tout d’abord, j’ai trouvé une gravure au dépôt-vente qui m’a tout simplement plu. J’aime beaucoup les motifs de forêt et celui-ci m’a tout de suite plu. De surcroît, il est très bien encadré. Je ne pouvais pas le laisser.

Gravure de forêt bien encadrée

J’ai ensuite trouvé de petits cadres très amusants. En effet, ces encadrements miniatures représentent des châteaux du coin. J’ai trouvé cela vraiment original. Ce sont des cartes postales anciennes représentant le château de Dampierre, celui de Cernay et celui de Chevreuse. Je vais sûrement les améliorer, les dépoussiérer un peu disons. Ils ont l’air un peu vieillot comme ça.

Châteaux yvelinois encadrés

Et le défi du week-end : rendre présentables ces cadres de… canards. Oui, de canards. C’est évidemment ici une private joke mais je suis sûre d’en faire un truc sympa.

Canards encadrés

Les dernières merveilles

Et ce n’est pas tout ! J’ai également trouvé de la littérature. Je ne peux résister devant de beaux livres. Ici, j’ai trouvé de très belles éditions Jean de Bonnot des Maximes de la Rochefoucauld, de l’Histoire d’Hérodote et du Roman de Renart. Les reliures sont absolument somptueuses. C’est incroyable tous les trésors qu’on peut trouver sur les vide-greniers et dans les dépôts-vente.

Editions Jean de Bonnot

Editions Jean de Bonnot

Et pour conclure, j’ai finalement trouvé du linge ancien. C’est vraiment une passion pour moi ! J’ai trouvé une belle taie d’oreiller ancienne en métis (lin/coton) absolument neuve avec ses étiquettes d’origine. J’ai également trouvé des torchons en lin non coupés. On peut en faire des torchons, bien évidemment, mais aussi plein d’autres trucs marrants comme couvrir des chaises ou faire des coussins. C’est du linge des années 1950 et ce n’est plus si facile que ça d’en trouver du neuf. On ne trouve plus du tout de linge de cette qualité dans le commerce.

Lin ancien des années 50 en lin

J’espère que mon shopping vous aura amusés. L’automne est une de ces périodes de l’année où on trouve des vide-greniers par dizaines près de chez soi alors faites comme moi ! Vous trouverez sûrement plein de jolies choses rares et précieuses.

Il ne me reste donc plus qu’à vous souhaiter une bonne semaine. Je vous retrouve dès mercredi avec des nouvelles du salon vidéo où nous avons fait une découverte surprenante…

 

joelle

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux ou le faire lire à vos proches. Merci !

Vous aimerez sûrement aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *