Comment extraire une souche au jardin ?

Jardin : comment extraire une souche

Bonjour, aujourd’hui, on va parler jardin. Je vais vous expliquer comment extraire une souche en illustrant mon explication avec les deux souches de noisetier dont nous venons de nous débarrasser. Je vous préviens, ce n’est pas un petit boulot à attaquer après une journée fatigante !

Avant de commencer à extraire une souche

Je n’ai pas énormément de photos du tout début des opérations, tout simplement parce que je n’y avais pas pensé. En fait, nous avons commencé à piocher un peu au petit bonheur la chance, pour voir comment tout cela se présentait. Nous ne soupçonnions pas que nous allions réellement retirer ces souches qui nous arrachaient les yeux depuis des mois.

Retour en arrière. Vous avez pu voir au travers de mon premier billet sur le jardin, que le massif face à la maison, que je rêve fleuri et ordonné, était en fait globalement un champ de souches. Bon, en vrai, vous n’avez pas vu le pire : quand les souches n’étaient pas encore des souches et qu’on ne voyait même pas le forsythia.

Le massif face à la maison avec les souches

Pour vous y mettre, il vous faut du matériel de jardinage : des pioches et des pelles.

Outils de jardin

Et ensuite, il va falloir attaquer.

Attaquer la souche

Pour extraire une souche, il est inutile de taper dessus avec la pioche. Au contraire, il faut piocher autour de la souche pour couper autant de racines que possible. A ce stade, nous avions déjà pas mal dégagé autour de la souche.

Quelques coups de pioche autour de la souche

L’idée est donc de piocher autour et d’utiliser la pelle pour retirer la terre afin de dégager les racines. Ci-dessous : les racines sont pas mal dégagées.

Retirer la terre autour de la souche à l'aide de la pelle

Puis piocher directement les racines pour les couper. Evidemment, vous risquez d’avoir des surprises en piochant puisque le jardin n’a pas toujours été comme vous l’avez maintenant et que d’autres gens sont passés avant vous. Par exemple, nous avons trouvé un genre de muret…

muret dans le massif

Petit à petit, la souche va commencer à bouger.

Piocher les racines

Nous nous sommes également aidés d’un pic de marteau piqueur pour dégager les racines mais vous pouvez le faire à la pioche.

la souche commence à bouger

Jusqu’au moment où il ne vous reste plus qu’à tirer sur la souche.

Tirer sur la souche

Et voilà, RIP souche de noisetier !

souche arrachée

Soyons honnêtes, c’est un travail très dur. Ne pensez pas que ce soit une affaire de quelques minutes. Nous en avons eu pour plusieurs heures. Surtout qu’il y avait une deuxième souche…

La deuxième souche

Il s’agissait encore ici d’une souche de noisetier.

2e souche de noisetier

Celle-ci était plus vieille et une bonne partie du bois était mort. L’avantage du bois mort, c’est qu’il est plus facile à piocher, évidemment. Mais extraire une souche reste toujours difficile, même si une bonne partie du mois est mort.

Souche à moitié morte

Nous avons donc suivi la même méthode que plus haut pour dégager la souche, plus volumineuse.

Souche en cours de dégagement

Jusqu’à couper toutes les racines…

racines coupées

Et évacuer la seconde souche.

Souches extraites

Le résultat

Nous nous sommes donné beaucoup de mal pour extraire ces souches mais ça valait le coup. Il reste encore un petit bout de sureau que nous étions vraiment trop fatigués pour attaquer mais nous allons lui régler son compte dans les prochains jours. Nous allons enfin pouvoir faire quelque chose de joli sur ce massif !

Zone dégagée

J’ai vraiment hâte de planter un hibiscus et quelques autres trucs sympas.

Massif

Les souches extraites :

souche extraite

Gros plan sur la souche

Pour se débarrasser ensuite des souches, vous pouvez les apporter à la déchetterie. Vous pouvez aussi les brûler. C’est ce que nous avons choisi pour pouvoir ensuite récupérer les cendres qui constituent un bon engrais. Sans compter que nous faisons brûler tout cela sur une autre souche, d’une taille bien plus importante.

un petit feu de camp

A vrai dire, même si extraire une souche est vraiment très difficile, ça fait du bien de se dépenser ! Attention aux courbatures le lendemain !

Je vous souhaite une bonne semaine. On se retrouve mercredi avec des nouvelles de la mezzanine du bureau.

 

joelle

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux ou le faire lire à vos proches. Merci !

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite.
N’hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux.
Bonne visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *