Préparer une poutre ancienne avant peinture

Préparer une poutre ancienne avant peinture

Souvenez-vous, la semaine dernière, je vous montrai la peinture de l’escalier de la mezzanine du bureau. A ce stade, il me restait tout le plafond du bureau, c’est-à-dire le dessous de ladite mezzanine. Au moment de m’y mettre, je me suis rendue compte que j’avais une poutre ancienne pas bien jolie qu’il fallait préparer, avant d’envisager de peindre toute cette partie. Je vais donc vous montrer comment j’ai préparé cette vieille poutre pour la rendre plus élégante.

La vieille poutre dans son environnement

L’objectif

Mon objectif ici n’était pas de dénaturer la poutre. En effet, c’est une poutre ancienne et je ne souhaitais pas lui donner un air neuf. Simplement, comme vous pouvez le voir sur les photos, elle présentait d’importantes fentes. Celles-ci n’auraient pas donné un bon résultat si j’avais peint directement dessus. On aurait toujours vu le fond très foncé. Or je souhaite avant tout éclaircir l’ensemble.

J’ai donc décidé de boucher une partie des fentes sans lisser l’ensemble de la poutre.

Poutre ancienne

L'autre face de la poutre ancienne

Le matériel

Pour ce travail, il vous faut un pot d’enduit. Personnellement, comme vous le savez, je préfère l’enduit de lissage, plus fin que l’enduit de rebouchage. Il eût été possible ici de commencer avec de l’enduit de rebouchage puis de passer de l’enduit de lissage par-dessus. En réalité, c’est même la méthode recommandée. A vrai dire, je n’avais que de l’enduit de lissage sous la main. J’ai donc fait avec.

Il vous faut également un couteau à mastic de taille intermédiaire. Les mains ne vont pas suffire pour une talle tâche ! J’ai oublié de le photographier mais il faut également une feuille de papier de verre.

Enduit et couteau à mastic

La préparation

Avant tout travail sur du bois ancien, il est absolument indispensable de vérifier son état. En effet, s’il le nécessite, il faut impérativement le traiter avant peinture.

Ici, nous avons une poutre très ancienne. Celle-ci présente des marques de passages de xylophages. Vous pouvez les repérer par les petits trous et le grignotage caractéristiques. Pour savoir si les xylophages sont actifs, il faut regarder au sol. Si vous voyez ne serait-ce qu’un peut sciure, cela signifie que le bois est infecté et qu’il faut le traiter. Ici, ce n’est pas le cas. La poutre a donc déjà été traitée, il y a sûrement très longtemps. A vrai dire, je surveille le sol sous la poutre depuis notre arrivée dans la maison et je n’ai jamais rien vu de suspect.

Traces de xylophages

Boucher grossièrement les fentes

Lorsqu’on a des fentes à boucher, il ne faut surtout pas se précipiter pour tout boucher d’un coup. Bien au contraire, il faut y aller en plusieurs fois. Commencez par grossièrement remplir les fentes principales. Puis attendez que ça sèche. Selon l’épaisseur de la couche et la ventilation de la pièce, cela peut prendre plusieurs jours. J’ai attendu trois jours.

Bouchage grossier des fentes

Passer une première couche sur la poutre

J’ai ensuite passé une couche à peu près partout où je voulais lisser. Ce n’est pas bien compliqué : vous prenez de l’enduit avec le couteau et vous l’appliquez sur les surfaces que vous voulez lisser. Comme le résultat recherché n’est pas une surface ultra lisse, ce n’est pas très grave si le passage d’enduit n’est pas très précis.

Première couche d'enduit

Poncer la poutre

La tâche la plus pénible est bien évidemment le ponçage. Il faut alors poncer, à la main, jusqu’à faire disparaître ce qui dépasse trop.

Poncer la poutre

Par ailleurs, c’est une tâche assez salissante. Essayez de ramasser la poudre autant que possible avant de passer l’aspirateur parce que la poussière très fine a tendance à boucher les filtres.

Poussière d'enduit au sol

Passer une seconde couche d’enduit

Faites un peu plus attention pour la deuxième couche, surtout si vous n’avez pas l’intention de passer une troisième couche. Passez bien partout où vous voulez lisser. N’ayez pas peur de résultat peu esthétique. Il faudra de toute façon poncer après.

Une seconde couche d'enduit

Poncer une deuxième fois

Cette fois-ci, c’est le dernier ponçage. Il faut donc poncer jusqu’à obtenir le résultat désiré. C’est évidemment ici une affaire de goût et d’objectif recherché.

Après dernier ponçage

Alors voyons cela de plus près.

Poutre poncée

Et la peinture de la poutre

La dernière étape est bien évidemment la pose d’une peinture de préparation. Comme toujours dans ces cas-là, j’ai utilisé ma peinture à plafond Tollens qui fait une sous-couche parfaite. Et je n’ai pas protégé du tout le tour de la poutre puisque tout va être peint !

Première couche de peinture sur la vieille poutre

Qu’en pensez-vous ? C’est mieux, non ?

Il ne me reste donc plus qu’à attaquer le plafond du bureau.

Bon week-end à tous ! Je pars en voyage demain. Cependant, je publierai des articles pendant mon absence, des projets que j’ai déjà réalisés et pas encore partagés mais aussi des nouvelles de mon voyage aux Etats-Unis. Je serai à Albuquerque, Nouveau-Mexique demain soir.

 

joelle

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux ou le faire lire à vos proches. Merci !

 

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite.
N’hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux.
Bonne visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *