Transformation du buffet fifties récupéré sur Donnons

Transformation du buffet fifties récupéré sur Donnons

Vous l’attendiez tous ! J’en ai parlé toute la semaine dernière il faut dire… Voici enfin le relooking du buffet des années 1950 récupéré sur Donnons. J’ai passablement modifié le look du meuble pour en faire plutôt un buffet sixties qu’un buffet fifties, en fait. Je l’ai coloré !

Transformation d'un buffet mid-century vintage

Voyons comment j’ai procédé.

Le buffet fifties

Je vous rappelle le contexte. Il s’agit d’un buffet de 1959 qui m’a été généreusement donné par un gentil monsieur localisé pas loin de chez moi. Je l’ai embarqué dans mon carrosse avec l’aide de Cédric puis laissé en pièces dans l’atelier pendant quelques semaines.

Voici à nouveau les photos de l’état d’origine. C’est un meuble majoritairement en bois massif, avec quelques étagères en panneau de particules plaqué. L’ensemble est marqueté et assez démodé. C’est un beau meuble de qualité qui avait été fabriqué sur mesure. De surcroît, il était resté en très bon état, malgré l’usure de la finition. Il fallait donc absolument que j’en fasse quelque chose d’amusant.

Buffet récupéré sur Donnons

Buffet des années 1950

La transformation du buffet fifties

La partie principale

Un peu comme pour la petite armoire du salon vidéo, j’ai voulu sortir de ma zone de confort en me confrontant à un nouveau style. En effet, repeindre des meubles de style Louis XV ou Louis-Philippe en gris ou blanc, j’ai l’habitude. Vous souvenez-vous de la commode de la salle de bain ? Et de la console de la salle à manger ? Eh bien il y en a eu encore pas mal d’autres. Or cette fois-ci, j’ai décidé d’attaquer le style mid-century vintage, caractéristique par ses formes et ses couleurs pastel.

J’ai donc choisi une peinture Libéron vert velouté que j’avais en stock. Il s’agit toujours de la même gamme de peintures mates à l’ancienne qui peuvent s’appliquer sur la plupart des supports et que vous avez déjà vue sur le buffet parisien.

Peinture Libéron vert velouté

Je vous épargne tous les détails de la transformation parce que j’ai peint les pièces une à une, étalée dans le salon avec mon rouleau… Précisons toutefois que je n’ai pas poncé. D’abord parce que je n’avais aucune envie d’en mettre partout. En effet, avec ce temps automnal délicieux, impossible de bricoler dehors. Et de plus, je n’étais guère encline à passer une semaine rien que sur le ponçage. J’ai donc simplement passé le côté vert d’une éponge grattante de manière énergique sur l’ensemble du meuble. C’était suffisant.

Cependant, je vous montre comment j’ai procédé pour les portes principales du buffet parce que c’est le plus intéressant, je pense. En effet, je ne voulais pas faire totalement disparaître le placage du bois que je trouvais joli avec ses motifs à chevrons. J’ai donc décidé de « dessiner » à la peinture et au vernis un motif au centre du meuble. Je l’ai dessiné au ruban de masquage, d’abord pour le vernis puis pour la peinture. C’était assez long.

Ruban de masquage pour le motif central du buffet fifties

Peinture du motif central

La base du buffet

La base de ce buffet fifties était assez sale. Je n’ai donc pas voulu le conserver dans son état d’origine. J’ai choisi d’accentuer encore le style de son époque en lui collant un papier-peint que j’ai trouvé à Castorama la semaine dernière.

Le bas du buffet

Je l’ai aussi utilisé pour tapisser l’intérieur des tiroirs. Vous allez voir cela plus bas.

Le plateau

Comme pour le placage des portes centrales, je voulais conserver la finition d’origine sur le plateau. Mais comme vous l’avez vu sur les photos de l’état d’origine du meuble, le dessus était assez usé, avec pas mal de traces d’eau. Il a dû recevoir des verres, des cache-pots ou des bouteilles. Il y avait des auréoles partout ! J’ai donc missionné Cédric pour régler le problème.

Armé de notre ponceuse orbitale DeWalt* avec un disque assez fin, il a profité d’un instant (court) sans pluie pour faire disparaître l’essentiel des traces et unifier la couleur de façon tout à fait spectaculaire.

Ponçage du plateau du buffet

Ponceuse orbitale DeWalt

Pas mal, non ?

Plateau poncé

J’ai ensuite reverni le plateau avec un verni acrylique brillant à parquet de chez Starwax.

Vernis Starwax

Les erreurs à ne plus commettre

J’ai cependant rencontré quelques difficultés lors de cette rénovation de meuble. Je pensais les partager avec vous pour attirer votre attention sur ces détails qui peuvent rendre un tel projet plus compliqué.

  • J’ai utilisé de la colle à papier peint de mauvaise qualité et du matériel inapproprié. Si bien que le papier n’est pas lisse sur son support. Il n’est pas exclu que je le refasse ultérieurement. Moralité : toujours utiliser le bon matériel !
  • La construction du meuble fait qu’il est très difficile de retirer les poignées. Par conséquent, j’ai choisi de les masquer au ruban. Or, lors du retrait, j’ai eu de nombreux éclats de peinture autour des poignées. Malgré les retouches, cela se voit. Il aurait fallu que je me débrouille pour retirer les ferrures malgré tout.
  • Les manchons de rouleau en mousse, ça ne va que pour les très petits rouleaux. Le résultat n’est pas terrible sur les rouleaux intermédiaires.
  • Lorsque j’ai posé mon ruban de masquage pour le motif central, j’ai d’abord verni puis peint. Or j’aurais dû faire le contraire. En effet, poser le ruban de masquage sur la surface vernie a fait quelques éclats lors du retrait et les retouches sont plus difficiles sur le vernis que sur la peinture. Il faut en tenir compte.

Le buffet fifties transformé

Et voilà les photos du chef d’oeuvre !

Buffet fifties rénové

Prendre des photos n’a pas été très facile parce que nous avons installé ce buffet dans la mezzanine du salon vidéo. Le recul n’était donc pas très important.

Buffet sixties vert et verni

J’aime beaucoup le contraste entre la couleur du bois et la peinture vert pastel. On le voit moins bien en photo mais comme le vernis est franchement brillant et la peinture très mate, on a également un contraste de textures qui me plaît beaucoup. On le voit mieux sur le plateau qui est très brillant.

Plateau verni du buffet fifties

L’intérieur est vraiment très sympa avec ce placage décoratif que je tenais à conserver. Je trouve très original (et pratique) que le meuble soit muni de tiroirs intérieurs.

Placage décoratif et fonds de tiroir tapissés de papier peint

Les poignées sont superbes.

Poignées d'origine

Ça vous plaît ?

Buffet fifties

Il me reste maintenant à le garnir et organiser l’intérieur, décorer le dessus et aménager toute cette mezzanine. A suivre !

On se retrouve pour un nouvel épisode mercredi. Je vous parlerai un peu plus précisément de toutes ces peintures que l’on peut appliquer sans poncer.

 

joelle

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux ou le faire lire à vos proches. Merci !

 

 

* Lien affilié sans conséquence pour vous

Vous aimerez sûrement aussi ...

4 commentaires

  1. superbe je ne suis pas fan du modèle mais dans sa nouvelle couleur il est top de plus d’avoir laissé le dessus et le bas couleur bois le meuble n’est pas étouffé et l’intérieur est magnifique et j’aime cette petite touche de papier vintage félicitations c’est du beau travail

    1. Merci pour les compliments ! J’aime vraiment beaucoup mon enfilade et c’est vrai qu’à l’origine, le meuble était trop lourd, trop démodé. Mais il avait de belles qualités. Du coup, je n’ai pas voulu faire disparaître son caractère d’origine tout en le rendant compatible avec mes goûts.
      Puis j’aime toujours l’idée que tout meuble de bonne qualité, même affreusement démodé, mérite une nouvelle vie. Il ne faut pas jeter les vieux meubles en bois ! Jamais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *