[technique] Différents types de rouleaux

Différents types de rouleaux

Cet article m’a été demandé plusieurs fois. Il était donc vraiment temps de m’y atteler ! Je vais vous expliquer aujourd’hui comment je choisis mes rouleaux à peinture. C’est, en effet, une question qui nécessite, une attention sérieuse. Que ce soit du point de vue du rouleau ou du manchon, il en existe plein de sortes différentes !

Le choix du rouleau

Avant tout, la question de la taille nécessite d’être abordée. En effet, il existe plusieurs tailles de rouleaux qui ne sont pas prévues pour le même usage. Si vous regardez la photo ci-dessous, vous verrez que j’ai un bon assortiment. Et bien sûr, je ne vous ai pas photographié tout mon stock.

Différents rouleaux de peinture

Size matters : la taille des rouleaux

J’utilise, pour ma part, trois tailles différentes :

  • Le petit rouleau de 5 cm pour peindre les meubles,
  • Le rouleau intermédiaire de 10 cm pour certains grands meubles et les surfaces murales irrégulières (comme le crépi),
  • Et le grand rouleau de 18 cm que je n’utilise que pour les murs lisses et les plafonds.

Notez qu’il existe également des rouleaux en 25 cm de large. Je ne les utilise pas. Ceci pour deux raisons. Tout d’abord, une fois pleins de peinture, ils sont lourds et difficiles à manier. Ensuite, pour une raison toute simple : ils n’entrent pas dans les seaux de peinture rectangulaires qui sont le format le plus fréquent pour la peinture à utiliser sur un mur. En effet, vous n’allez pas acheter un pot de 0,5L pour un mur, et rarement non plus un pot de 15L pour un usage domestique. Je vous conseille donc de laisser de côté le très grand format.

La matière

En fonction de ce que vous souhaitez peindre, la matière du rouleau (le support, n’est-ce pas ? Pas le manchon !) va revêtir une importance variable. Pour des petits travaux qui ne vont pas demander d’effort physique, vous pouvez vous contenter de n’importe quel rouleau. Ceux-ci viennent de chez Action. Ils sont bas de gamme, avec un manche en plastique assez dur, mais ils conviennent très bien pour repeindre des meubles. D’ailleurs, vous voyez que le tout petit a bien servi !

Rouleaux à manches en plastic dur

En revanche, pour des travaux qui nécessitent davantage d’efforts, je vous suggère d’investir dans un rouleau agréable à la main. Peindre le haut d’un mur ou peindre un plafond nécessite d’avoir les mains confortablement installées sur le rouleau. J’apprécie particulièrement ce rouleau acheté chez Brico-Dépôt pour le Kit de démarrage. Je l’ai déjà beaucoup utilisé, notamment pour le crépi et il est si confortable que je n’utilise plus mes autres rouleaux dans ce format.

Rouleau Brico-Dépôt

Peinture à l'étage

N’oubliez pas d’investir dans une perche

Je n’ai pas pu la photographier aujourd’hui parce qu’elle sert actuellement chez mes parents dont je suis en train de peindre le salon. Toutefois, je vous recommande d’investir assez vite si vous souhaitez repeindre des murs et/ou des plafonds. En effet, vous allez vite avoir mal aux jambes à monter et descendre de votre tabouret, voire de votre escabeau !

Sinon, je viens de découvrir chez Action ce produit. Je ne sais pas encore ce que ça vaut mais j’ai trouvé ça marrant. C’est un rouleau télescopique en 18 cm. J’ai vérifié et il permet d’atteindre le haut du mur et le plafond. Ça m’a l’air plutôt sympa.

Rouleau télescopique Action

Je l’avais initialement attrapé dans le rayon parce que la prise en main me semblait satisfaisante. J’ai ensuite découvert qu’il était télescopique. Moi je dis, bingo !

Rouleau télescopique Action déplié

Choisir des manchons pour vos rouleaux

Il existe une multitude de manchons pour utiliser sur vos rouleaux. D’une manière générale, je vous suggère de ne pas les prendre trop bas de gamme, surtout pour des murs, avec une exception notable que je vais vous expliquer ci-dessous. Les manchons se distinguent principalement par la longueur de leurs poils.

Les manchons à poils longs

Je trouve que les manchons à poils longs sont les plus difficiles à utiliser. C’est ce qu’on recommandait pour peindre le crépi mais, comme vous le savez, je n’ai pas suivi cette recommandation. En effet, même si vous achetez des rouleaux de bonne qualité, vous aurez presque toujours des dépôts de matière sur les surfaces peintes. Et ça, ça m’exaspère ! Du coup, je passe mon temps à mettre mon doigt pour retirer les grumeaux et je dois repasser direct dessus.

Manchon à poils longs

J’ai fait une photo plus rapprochée de ce manchon Action (que je viens de tester et que je ne vous recommande pas, soit dit en passant). Vous pouvez donc apercevoir à quoi je fais référence en parlant de poils longs.

Poils longs sur le rouleau

D’une manière générale, ils sont à utiliser préférentiellement dans ces situations :

  • Surfaces irrégulières,
  • Travail à l’extérieur,
  • Peinture glycéro.

Mais si vous les aimez, vous pouvez bien sûr aussi les utiliser avec de la peinture acrylique. Ils vous pardonneront mieux les différences de pression sur le support que des manchons à poils plus courts.

Les manchons à poils courts

Personnellement, c’est ce que je préfère utiliser sur les murs. En effet, les poils courts permettent de réduire l’effet peau d’orange qu’on a souvent avec les rouleaux à poils longs. De plus, ils laissent généralement moins de dépôt sur les supports peints. Ils sont particulièrement prévus pour la peinture laquée mais je les utilise avec tout.

Manchon à poils courts

Ce manchon a des poils vraiment ras. Il laisse très peu de traces. Cependant, il nécessite d’être plus vigilant quant à la pression exercée sur le support. En effet, selon que vous appuyez fortement ou légèrement, le mur ne sera pas teinté de la même manière. Il faut donc bien charger le rouleau et ne pas trop appuyer. D’une manière générale, il vaut mieux éviter de trop appuyer lorsqu’on peint un mur, de toute façon.

Manchon à poils presque ras

Les petits manchons laqueurs

J’aime particulièrement tous les manchons laqueurs parce qu’ils sont prévus pour la peinture brillante qui est bien plus difficile à appliquer que la peinture satinée. J’en avais fait les frais lors de la rénovation d’une vieille armoire de cuisine. Je vous suggère donc d’acquérir de petits manchons laqueurs pour aller sur votre rouleau en 10 cm. Ils ont les poils moins courts que le gros manchon laqueur et sont finalement bien plus faciles à utiliser. J’utilise beaucoup ce type de manchons sur les murs.

Petits manchons laqueurs

Ils sont également tout à fait adaptés pour passer du vernis.

Les manchons en mousse

Et pour finir, je vais vous parler des manchons en mousse. Je ne les utilise que pour le mini-rouleau en 5 cm et j’achète le tout chez Action ! Le prix est dérisoire et ils sont incroyablement utiles. Ils m’ont servi à retaper énormément de meubles. En fait, je les utilise dès qu’il y a plus d’un cadre à peindre.

Mini-manchons en mousse Action

Mais pour une raison que j’ignore, je suis incapable de les utiliser dans une taille plus grande. J’imagine que c’est encore une histoire de pression sur le support. En tout cas, je suis incapable d’avoir un résultat régulier. Le format 5 cm est vraiment idéal pour les manchons en mousse !

Manchon en mousse

Je les ai récemment utilisés sur le classeur industriel par exemple.

Classeur industriel

Et pour l’entretien ?

La note finale concernera l’entretien des rouleaux. C’est bien simple. Dans la plupart des cas, il n’y en a pas. En effet, il est très rare que je réutilise les manchons. Certes, je vous recommande de nettoyer très soigneusement vos rouleaux parce qu’il est très désagréable d’utiliser du matériel en mauvais état. En revanche, pour les manchons, mis à part certains gros manchons de très bonne qualité, cela ne vaut pas le coup de les nettoyer.

Pour les manchons en mousse, de toute façon, ils sont morts après un meuble. Vous verrez, ils se déchirent facilement. La question ne se pose même pas. Pour les autres, le nettoyage est extrêmement compliqué. On n’arrive que très rarement à retirer toute la peinture incrustée dans la matière. Ensuite, lorsque le manchon est sec, s’il restait de la peinture incrustée, il devient dur et difficile à utiliser. Pire encore, vous pouvez avoir des mélanges de couleurs qui gâchent totalement votre travail. Donc en bref, je ne vous recommande de nettoyer les manchons que s’ils sont de très bonne qualité et que vous savez qu’ils vont resservir dans la même couleur.

Bonne peinture ! Et surtout, amusez-vous bien ! La peinture, c’est fun…

 

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle

Mes explications vous ont plu ? Partagez-les sur Pinterest avec cette photo !

 

Différents types de peinture | www.10mainstreet.fr

Vous aimerez sûrement aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *