Ce meuble que j'ai décidé de ne (presque) pas relooker

Ce meuble que j’ai décidé de ne (presque) pas relooker : le chiffonnier

Un titre un peu provoc aujourd’hui, sachant ma passion pour les meubles peints ! Eh bien figurez-vous qu’aujourd’hui, je vais vous parler d’un meuble que j’ai décidé de ne (presque) pas relooker. Et je vais bien sûr vous expliquer pourquoi. Il s’agit du chiffonnier en merisier que j’ai acheté il y a quelques mois.

Dernières acquisitions de l'été

Pourquoi ne pas relooker ?

J’ai acheté ce meuble début septembre sur un vide-grenier. Je l’ai pris parce qu’il m’a plu, évidemment. J’avais tout un tas d’idées sur la manière de le relooker : garder le corps couleurs bois et peindre les tiroirs ? Peindre le contour et garder les tiroirs ? Garder le plateau couleur bois et peindre tout le reste ? En fait, le meuble est donc resté dans l’atelier pendant tout ce temps sans que je parvienne à me décider.

Le chiffonnier dans l'état d'origine

Parce qu’en réalité, le problème était simple ! Je ne voulais pas le relooker. Eh bien oui, il m’a tout de suite plu comme ça. C’est certes un meuble en merisier verni des années 70, mais il n’est pas du tout orange, comme l’était le bar que j’ai transformé en chevet. Le bois est à peine teinté, si bien qu’il a conservé sa magnifique couleur dorée. Comme vous le savez, j’adore les bois clairs et dorés comme ça. J’aime le chêne clair, le hêtre mais aussi bien sûr le merisier, lorsqu’il a sa couleur naturelle.

Semainier de style Louis XV

Or ce meuble est en parfait état ! Il avait bien pris quelques coups par-ci par-là mais rien de bien grave. Il faut aussi noter que ses anciens propriétaires avaient commencé à poncer le plateau dans la perspective de le repeindre. Mais ils ont abandonné en cours de route. Il fallait donc tout de même faire quelque chose !

Plateau partiellement poncé

Je vais donc maintenant vous expliquer ce que j’ai fait !

Entretien du vernis

Ce chiffonnier que je ne voulais donc pas relooker présentait néanmoins des traces comme ceci un peu partout. C’est discret mais ça vaut le coup d’être amélioré.

Marques sur le vernis

Rayure très visible dans le vernis

J’ai donc employé ce qu’on appelle de la popote. Vous en trouvez dans les magasins de bricolage ou sur Amazon. C’est un produit qui va estomper ce type de rayures, retirer une bonne partie des taches superficielles d’un vernis et lui redonner du lustre. J’utilise ce produit Starwax que je trouve vraiment très bien.

Popote des antiquaires Starwax

Voilà d’ailleurs le résultat sur la même zone. L’amélioration est indéniable.

Rayure estompée à la popote

 

Traitement du plateau

Concernant le plateau, eh bien j’ai poursuivi le travail engagé par mes prédécesseurs et je l’ai peint. J’ai commencé par faire une tentative avec la peinture à la craie Rust-oleum, la même que pour le petit meuble de bureau. Mais cela ne m’a pas donné satisfaction. Evidemment, j’ai appliqué la peinture sans le moindre problème. Le produit est vraiment chouette. Mais au final, la couleur était bien trop claire pour le meuble.

Plateau recouvert de peinture à la craie Rust-Oleum Winter Gray

J’ai donc eu recours à ma fidèle Patine Cuisine de Libéron en couleur anthracite. Vous la voyez un peu partout dans mes projets récents (classeur industriel, meuble vasque, buffet art-déco, commode de la chambre d’ami…) parce que c’est vraiment un très chouette produit ! J’attire d’ailleurs votre attention sur le fait que ce produit va être supprimé de la gamme Libéron. C’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. C’est une mauvaise nouvelle parce qu’on trouvera moins facilement cette peinture, naturellement. Mais c’est une bonne nouvelle parce que du coup, pas mal de grandes surfaces de bricolage la proposent à 50% de réduction et on la trouver plus facilement en solderie. Ayez l’œil !

Plateau recouvert de la patine cuisine Libéron

Le meuble en situation

Et voilà, c’est tout ce que j’ai fait pour ce meuble ! Je l’ai ensuite installé dans la chambre d’ami.

Le chiffonnier dans la chambre d'ami

Comme le plateau est de la même couleur que celui de la commode, il s’harmonise plutôt bien avec. Je suis contente du résultat et ravie de ne pas avoir repeint ce meuble !

Le chiffonnier au plateau peint

Conclusion

J’adore relooker des meubles, c’est sûr. Mais j’en avais déjà parlé, repeindre n’est pas toujours la bonne solution. Lorsque peindre un meuble revient à le dégrader, alors il ne faut pas relooker. En l’occurrence, ce meuble avait une belle couleur, une belle finition, une patine naturelle très esthétique. Il eût été dommage de le repeindre entièrement ! La couleur du merisier doré est superbe et s’accorde très bien avec d’autres meubles, y compris des meubles peints !

Le chiffonnnier

Sur ces réflexions, je vous dis à vendredi !

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle

Mon chiffonnier que j’ai décidé de ne pas relooker vous a plu ?
Partagez-le sur Pinterest avec cette photo !

Ce meuble que j'ai décidé de ne pas relooker

 

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite.
N’hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux.
Bonne visite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *