Recycler un stérilisateur en zinc pour le jardin

Recycler un stérilisateur en zinc pour le jardin

Bonjour à tous ! Le temps magnifique que nous avons depuis quelques jours nous a beaucoup motivés pour nous occuper du jardin. Du coup, je vous propose aujourd’hui de découvrir comment j’ai réutilisé quasiment entièrement le stérilisateur en zinc récemment chiné. Comme c’est vraiment quelque chose qu’on trouve facilement sur les vide-greniers, cela vous donnera peut-être quelques idées pour votre jardin ou votre balcon !

Le stérilisateur en zinc

Le stérilisateur est essentiellement une bassine profonde munie de quelques accessoires.

Stérilisateur en zinc

Ce stérilisateur était complet. Il est donc composé (de gauche à droite) des éléments suivants :

  • Un support à bocaux,
  • Une sonde de température,
  • Un couvercle ajouré,
  • Une cuve.

 

Composantes du stérilisateur

La seule composante que je n’ai pas réussi à recycler dans ce projet est la sonde de température. Si vous avez une idée, je suis preneuse !

La cuve du stérilisateur

La cuve est la partie la plus facile à réutiliser. Cette méthode est bien sûr valable pour toutes les bassines et autres lessiveuses en zinc ! Il faut donc commencer par trouer le fond avec une perceuse.

Trouer la cuve à la perceuse

Je vous conseille d’opter pour une série de petits trous plutôt que pour un seul gros. C’est mieux pour le drainage.

Fond troué

Je vous suggère ensuite de limer un peu vos trous, surtout si votre stérilisateur ira ensuite sur une surface lisse. En effet, vous risquez de vous retrouver avec des surépaisseurs qui pourraient déséquilibrer votre pot ou bien rayer votre carrelage si c’est pour un balcon.

Limer les trous

Et voilà, la cuve du stérilisateur est prête à accueillir vos plantes ! pour favoriser un bon drainage, mettez quelques tessons ou billes d’argile au fond et remplissez de terre.

Cuve du stérilisateur prête à accueillir des plantes

L’avantage du stérilisateur est sa profondeur. De fait, malgré son diamètre assez réduit, sa profondeur vous permet donc de mettre beaucoup de plantes qui ne manqueront pas d’humidité ! Je compte d’ailleurs mieux garnir ce pot ultérieurement.

Cuve du stérilisateur garnie de géraniums

En attendant, je suis ravie du résultat ! Mes bébés géraniums vont pouvoir bien pousser. Vous pouvez compter sur moi pour vous montrer tout cela au fur et à mesure !

Le couvercle du stérilisateur

Eh bien figurez-vous que pour le couvercle, c’est la même chose mais en plus simple !

Couvercle du stérilisateur

En effet, votre futur pot de fleurs n’a même pas besoin d’être troué grâce à l’orifice prévu pour la sonde de température ! Je l’ai simplement bouché avec un tesson en terre cuite sans l’obstruer totalement. La porosité de la matière garantit de toute façon le bon drainage.

Orifice du couvercle partiellement bouché avec un tesson

Et j’ai rempli le couvercle de plantes de rocaille ! Il ne faut pas oublier ces petites plantes de la famille des succulentes qui poussent avec très peu de terre. Elles sont donc idéales pour un contenant aussi plat.

Plantes de rocaille dans le couvercle du stérilisateur

Il faut dire qu’elles avaient grand besoin d’être rempotées parce qu’elles étaient dans un pot en terre. Mais malheureusement, celui-ci avait éclaté avec le gel. Cela n’a pas trop trop dérangé mes petites plantes mais c’est tout de même mieux comme ça ! Puis comme ce contenant est finalement plus large, je vais pouvoir en rajouter sur les côtés !!

Rocaille

J’ai installé ma petite composition sur le muret devant la maison. J’en suis ravie !

Couvercle garni de rocaille installé sur le muret devant la maison

Vous pourriez également planter des saxifrages dans ce genre de contenant, par exemple. On trouve tout cela très facilement en jardinerie !

Gros plan sur la rocaille

Le support à bocaux

Et pour finir, je vous propose de découvrir ce que j’ai fait du support à bocaux ! Pour ce faire, j’ai sorti un autre récipient en zinc : une large bassine. Celle-ci avait déjà servi pour des plantations donc elle était déjà trouée. Si la vôtre ne l’est pas, reportez-vous au premier point.

Bassine en zinc trouée

Eh bien tout simplement, je me suis servie du support à bocaux comme d’un genre de treille pour mes nouveaux dipladenias ! J’ai posé l’armature dans la bassine remplie de terreau à mi-hauteur environ.

Support à bocaux dans la bassine

J’ai ensuite ajouté un peu de terre et installé mes bébés dipladenia.

Plantation de dipladenias

Il ne me restera plus qu’à surveiller la croissance et guider sur l’armature. Ce sera ravissant ! Et comme Cédric a passé un coup de scarificateur sur la pelouse, j’en ai profité pour récupérer la mousse et l’utiliser pour garnir mes pots. C’est particulièrement intéressant pour les jeunes pousses parce que cela permet de bien maintenir l’humidité lorsque les racines ne sont pas assez développées ! Et en plus c’est joli et ça ralentit un peu la pousse des mauvaises herbes.

Plantation de dipladenias dans une bassine en zinc

Je pense que je vais rajouter un luminaire solaire en haut de l’armature, qu’en pensez-vous ? Vous vous souvenez de ceux que j’avais installés l’an dernier ? Ca pourrait être sympa, non ?

Conclusion sur les récipients en zinc

Les récipients en zinc comme les bassines, lessiveuses et autres stérilisateurs sont vraiment des contenants idéaux pour les jardin. En effet, leurs tailles et formes variées vous permettent de planter à peu près n’importe quelle végétation que vous pouvez avoir besoin de rentrer pendant l’hiver. A contrario, si vous laissez vos pots dehors pendant la saison froide, vous n’avez pas à craindre le gel, contrairement aux pots en terre cuite qui peuvent éclater sous l’effet d’un froid intense. De surcroît, je trouve ces contenants extrêmement séduisants !

A vous de jouer !!

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle

Le recyclage de mon stérilisateur vous a plu ?
Partagez-le sur Pinterest avec cette photo !

Recycler un stérilisateur en zinc pour le jardin #upcycling #jardinage #planter

 

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
4 comments
  1. bonne idée pour le support à bocaux! je vais m’en servir;
    en effet j’ai récupéré le vieux stérilisateur de ma grand-mère et après avoir mis de l’eau (je ne l’ai pas percé), j’y ai planté mes iris d’eau, et j’ai placé le tout près de ma mare..
    je sais bien que les iris seraient mieux le long de la mare, mais en été les abords se découvrent et il n’y a plus d’eau..alors cette solution est la meilleur!
    à bientôt, bon mercredi

    1. Bah pour des iris d’eau, c’est effectivement une chouette idée !

  2. J’ai recupere de vielles cocottes il y a quelques annees que j’ai percees sur les cotes et que j’ai peint en rouge avec des poules tout autour.Cela fait 5 ans que j’y ai plantee des geraniums ils sont de plus en plus beaux.Ils passent l’hiver a la cave et au printemps je les depotent nettoie les cocottes et rempote avec du bon terreau.Bonne soiree

    1. C’est une excellente idée ! C’est fou tout ce qu’on peut utiliser pour faire des pots de fleurs, en fait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *