Le projet potager pour cette année

Le projet potager pour cette année

Bonjour à tous ! Je n’ai pas de nouvelle réalisation à vous montrer aujourd’hui parce qu’il y a beaucoup de choses sur le feu non terminées. De surcroît, nous avons eu quelques contre-temps divers et variés sur un certain nombre de projets. Mais ça avance ! Je peux tout de même vous annoncer d’ores et déjà qu’on va bientôt parler du portail et de la marquise. Il était temps ! En attendant, je vous propose de vous parler du potager.

En effet, l’année dernière, contrairement à la première année, le potager avait été un réel succès. Tout n’a pas été 100% concluant mais dans l’ensemble, c’était très satisfaisant ! Nous avions fait pousser des tomates, de la rhubarbe, des pommes de terre, des courgettes, des concombres, des fraises, des choux et plein d’herbes aromatiques. Cette année, nous allons essayer de faire mieux et plus varié !

Les cucurbitacées produisent beaucoup !

Notre potager idéal

Après analyse, voilà ce que nous aimerions idéalement planter, à échelonner jusqu’à l’automne évidemment. Pour rappel, nous sommes deux humains et un chat ! (oui, Dinah mange des légumes, évidemment) :

  • Basilic : 2 pieds,
  • Betteraves : 6 mètres,
  • Carottes : 50 pieds,
  • Céleri rave : 6 plants,
  • Céleri branche : 5 plants,
  • Brocolis : 4 plants,
  • Choux romanesco : 4 plants,
  • Choux frisé : 5 plants,
  • Choux-fleurs : 3 plants,
  • Concombre : 2 ou 3 plants,
  • Courgettes : 3 plants,
  • Haricots verts : une trentaine de plants,
  • Mâche,
  • Persil,
  • Poireaux : 50 plants,
  • Pommes de terre : 90 tubercules,
  • Tomates : 6 plants.

 

Tomates vertes

L’état des lieux

Nous avons d’ores et déjà pas mal d’aromates dans les plate-bandes devant la maison :

  • Romarin,
  • Basilic,
  • Ciboulette,
  • Thym,
  • Thym citron,
  • Laurier sauce,
  • Menthe.

 

Un certain nombre de deux-ci ne demande aucun renouvellement. C’est évidemment le cas du laurier sauce et du romarin. Ce dernier pousse d’ailleurs tellement (nous avons trois buissons) qu’il a fallu tailler, même si nous n’en avions pas l’usage. La croissance du romarin est vraiment impressionnante !

La ciboulette ne demande pas particulièrement de soin non plus parce qu’elle repousse chaque année. Du coup, j’en ai de plus en plus. Quant à la menthe, évidemment, il faut plutôt lutter contre sa prolifération tant elle pousse partout !


Nous avons déjà nettoyé l’environnement des fraisiers et de la rhubarbe, qui repousse elle aussi toute seule. J’ai hâte de récolter !

Le projet

L’idée cette année est de mieux soigner les associations de plantations de manière à ce que le potager s’auto-entretienne un peu mieux. Par exemple, l’an dernier, nous avions planté les concombres à proximité des tomates et des courgettes. C’était une erreur ! Il ne faut pas associer ces légumes. C’est la même chose pour les choux : nous avions planté des choux romanesco à côté de brocolis. Ca ne s’est pas bien fini.

Par exemple :

  • Entourer les tomates de basilic et d’œillets d’Inde permettrait de protéger les tomates,
  • Semer des capucines attire les pucerons sur celles-ci plutôt qu’ailleurs (espérons),
  • Séparer les diverses variétés de choux leur permet de mieux pousser…

 

Capucines sortant du composteur

 

Les prochaines plantations

Nous allons donc y aller progressivement ! La première des choses à faire dans ce potager me semble être de planter les tomates parce qu’en région parisienne, le déficit de soleil les fait mûrir assez tard. Nous avons d’ailleurs déjà investi dans de solides tuteurs métalliques en spirale !

A faire très prochainement également : les pommes de terre. C’était un tel succès l’an dernier que je n’ai qu’une envie : renouveler l’expérience ! C’est super facile et très gratifiant parce que le résultat est bien meilleur que les pommes de terre achetées dans le commerce !

Un peu moins urgent à prévoir :

  • Haricots verts,
  • Choux,
  • Cucurbitacées.

 

A noter : je n’en suis pas encore à semer moi-même toutes mes graines. Je voulais vraiment le faire cette année mais je dois dire que le début du printemps a été un poil plus chargé que ce que je pensais et j’ai dû renoncer. Mais je compte bien y venir !

La suite à l’inspiration !

Tomate cerise, rhubarbe et géranium

Et vous ?

Alors et vous, est-ce que vous faites un potager ? Avez-vous des conseils à me donner ? Je suis vraiment novice en la matière alors j’essaye de me documenter et je prends toutes les astuces avec plaisir et reconnaissance !
Note : toutes les photos datent bien évidemment de l’an dernier, au cas où vous vous poseriez la question ! Mais n’hésitez pas à me suivre sur Instagram parce que j’y publierai les plantations au fur et à mesure.

Bon week-end à tous !

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle

Le projet potager vous a plu ?
Partagez-le sur Pinterest avec cette photo !

Le projet de cette année pour le potager | #garden #gardening #gardeningtip #jardin #jardinage #ediblegarden

 

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
2 comments
  1. j’ai un potager depuis des années, j’ai une petite expérience, mais si je ne veux pas être présomptueuse.
    Toutes les courges et autres concombres/cornichons doivent être plantés maintenant, dans une terre bien amendée. Les tomates sont également à mettre en terre (les miennes le sont déjà). J’ai 3 serres, construites par mon chéri, une en verre du commerce, et deux autres qu’il a entièrement conçues en bois recouvertes de plastiques (3 m sur 1,5). Les serres sont pour mes tomates, et depuis qu’elles sont en serre, j’ai une production accrue, délicieuse, et surtout indemne du mildiou ! Je sème mes graines moi-même (toujours issues de mon potager bio) en février ou mars en intérieur. Aubergines et poivrons sont aussi dans la serre en verre.
    Je sais bien qu’en Bretagne sud je pourrais les laisser à l’air, mais j’aurais une récolte aléatoire..
    Si tu veux des réponses à tes questions, écris moi en MP, si je peux te répondre, je le ferai avec plaisir.
    Sur mon blog, tape potager, ou serre, tu trouveras des billets spécialisés.
    Bonne chance au potager (il faut des années avant d’être satisfait entièrement de son potager, tu verras mais quel plaisir ensuite!!!

    1. Je te remercie de tes conseils ! C’est vrai que c’est du boulot de mettre en place un chouette potager mais j’en rêvais tellement lorsque je vivais en appartement que c’est vraiment une priorité. Et puis c’est intéressant de tester, de faire des erreurs et de progresser d’années en années !
      Affaire à suivre donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.