Réaliser un macramé mural à plante

Fabriquer un macramé mural à plante

Bonjour à tous ! Je vous propose un nouvel article macramé. Ca fait très longtemps que je n’en avais pas fait et lorsque l’entreprise mon macramé m’a contactée pour une sponsorisation, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée ! je vais donc vous proposer aujourd’hui un nouveau modèle, que j’ai élaboré en regardant tout un tas de photos sur les réseaux sociaux et en l’arrangeant à ma sauce. Le modèle que je vous propose est spécifiquement prévu pour être adossé à un mur, plutôt que suspendu au-dessus de vide, contrairement aux deux modèles précédents.

En préambule, vous avez probablement remarqué l’absence d’article de la semaine dernière. C’était le début d’une semaine de vacances, j’avais besoin d’une petite coupure ! Je fais du jardinage intensif depuis une semaine et ça fait vraiment du bien !

Avant de commencer, n’oubliez pas que vous pouvez suivre le blog sur Facebook, Pinterest et Instagram (vous pouvez aussi me retrouver sur ce nouveau compte Instagram regroupant des photos d’inspiration). Restons en contact !

Cet article est sponsorisé par mon macramé, une boutique française sur laquelle vous pouvez trouver de jolis macramé à plantes ou simplement décoratifs, et bien sûr, toutes les fournitures nécessaires pour vos réalisations !

Le matériel

Alors pour cette réalisation, j’ai utilisé de la corde en coton de 3mm en couleur « marron beige » (vous trouverez sans problème sur leur site) ainsi qu’un anneau à rideau de récup. Vous aurez également besoin d’un mètre et d’une paire de ciseaux. Les coupes nécessaires :

  • 2 cordes de 340 cm,
  • 5 cordes de 300,
  • 4 cordes de 280,
  • 6 cordes de 250,
  • 8 cordes de 220,
  • 1 corde de 200,
  • 1 corde de 100.

 

Matériel pour le macramé mural à plante

Le modèle que je vous propose n’est ni très long à réaliser ni compliqué. Il ne nécessite aucune technicité spécifique et utilise essentiellement les nœuds suivants :

  • nœud d’alouette, pour accrocher l’essentiel des cordes,
  • nœud plat,
  • nœud torsadé,
  • nœud en queue de singe.

Vous pouvez retrouver les explications de base pour les réaliser dans cet article sur le petit luminaire et celui-ci sur les premières suspensions à plantes. Je ne vais donc pas reprendre toutes ces explications. Mais je vais néanmoins vous montrer pas à pas comment réaliser cette suspension assez originale !

Le haut du macramé mural à plante

Pour commencer ce macramé mural à plante, vous allez accrocher votre anneau sur un crochet et prendre les deux cordes de 340, que vous allez nouer dessus :

Démarrage du macramé mural à plante

Avec des nœuds d’alouette.

Nœuds d'alouette

Puis vous les réunissez avec un nœud plat.

Nœud plat

Vous allez ensuite écarter les cordes latérales pour pouvoir nouer les autres cordes dessus.

Installation écartée des cordes latérales

Je les ai simplement fixées avec de l’adhésif de masquage.

Cordes fixées avec de l'adhésif de masquage

Puis j’ai entrepris de nouer les cordes suivantes, avec des nœuds d’alouette, tous les 3 centimètres.

Nœuds d'alouette tous les 3 cm

Selon le schéma suivant :

Positionnement des cordes du macramé mural à plante

J’ai ensuite rescendu mes cordes latérales pour rester assez proche du tomber naturel :

Installation de travail

Dernière chose avant d’attaquer le filet, on va ajouter la dernière corde de 300 autour des cordes centrales.

Ajout d'une corde de 300 sur les cordes centrales

En faisant un simple nœud plat.

Nœud plat

La réalisation du filet

Pour la suite, eh bien on va faire des nœuds plats, beaucoup. On va créer un filet en nouant des lignes, en fait. On commence par attraper deux cordes latérales et deux cordes centrales.

Nœud plat avec 2 cordes latérales et 2 cordes centrales

Et on fait pareil à côté.

Rang de nœuds plats

Et on continue à faire des nœuds plats alternés , en descendant le long des grandes cordes.

Nœuds plats alternés

Jusqu’à arriver tout au bout :

Nœuds plats alternés

Voilà, tout le dos est fait ! Il nous reste à attacher les deux côtés et créer la corbeille.

Côtés du macramé détachés

La corbeille du macramé mural à plante

Pour réaliser la corbeille, on va croiser les deux cordes latérales et ajouter dessus la corde de 200, avec un nœud d’alouette.

Nœud d'alouette

La suspension est maintenant fermée !

Suspension fermée

On va donc poursuivre sur la même lancée, en faisant des rangs de nœuds plats alternés, tout autour de du filet.

Réalisation de nœuds plats alternés

Nœuds plats alternés

Devant, vous devez obtenir ceci :

Avant du macramé

Je vous conseille de faire des essais avec votre pot pour savoir où vous arrêter sur le nombre de rangs.

Essai du cache-pot dans le macramé

J’en ai fait 8 rangs pour ma part, en serrant davantage les nœuds. Au final, mon cache-pot était un peu petit donc vous allez voir que j’ai opté pour un modèle plus grand.

Corbeille nouée

Une fois que vous avez assez rangs, il est temps de fermer le bas par un nœud en queue de singe, avec la dernière corde de 100.

Nœud en queue de singe

En fonction du nombre de rangs que vous faites, vous pouvez vous vous retrouver avec une traine assez longue. La vôtre devrait être moins longue que la mienne parce que j’ai revu un peu les longueurs de fil entre temps. Mais dans ce cas, vous pouvez soit couper, soit effiler (avec une petite brosse), ou encore ajouter quelques torsades décoratives si le cœur vous en dit.

Réalisation de quelques torsades décoratives

Et voilà, c’est fini ! Il n’y a plus qu’à suspendre.

macramé mural à plante terminé

Le macramé mural à plante suspendu

J’ai installé provisoirement ce macramé mural à plante sur une équerre prévue pour un autre macramé (oui, j’en ai beaucoup).

Macramé mural à plante suspendu

Vous voyez que j’ai choisi un cache-pot très rond et assez gros (celui de mon monstera albo, parce que pourquoi pas ?!). Le rendu final dépendra pas mal de ce que vous mettez dedans, évidemment.

Macramé mural à plante avec un cache-pot rond

J’ai finalement très peu coupé de cordes en bas parce que je trouve ça joli avec les longueurs différentes. Mais c’est vraiment une question de goût !

Macramé à longue traine

Je trouve que ce genre de suspension met vraiment bien en valeur une jolie plante.

Monstera albo dans la suspension en macramé

Et vous permet de gagner de la surface pour en adopter encore d’autres !!!

Macramé mural avec monstera albo

Et bien sûr, si vous n’avez pas la foi pour entreprendre un projet pareil, vous pouvez toujours en acheter de très jolis, prêts à l’emploi, sur le site mon macramé !

Monstera albo variegata

A bientôt !

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle

Cet article vous a plu ?
Enregistrez-le sur Pinterest avec cette photo !

Réaliser un macramé mural à plante

 

 

Cet article peut contenir des liens affiliés

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
2 comments
  1. je le trouve très joli, mais même avec tes explications claires, je ne pense pas réussir un macramé aussi soigné que le tien, je me perds dans les noeuds😉
    bonne journée Joelle

    1. Je te promets que ce n’est pas très compliqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.