Jardinière en palette

Une jardinière en palette pour la belle saison

Bonjour à tous ! Cela ne vous a pas échappé : je n’ai pas publié la semaine dernière. A vrai dire, je n’étais même pas sûre d’avoir un truc sympa à vous raconter cette semaine non plus. Mais brusquement, je ne sais pas si ce qui s’est passé… La motivation m’est retombée dessus ! Après une bonne semaine/10j de démotivation complète, probablement due à la dégradation du temps en grande partie (oui, je suis faible, je le reconnais), j’étais on fire ! Et le résultat en est une jardinière en palette, que je planifiais depuis longtemps, sans trop avoir le courage de m’y mettre.

Avant de commencer, n’oubliez pas que vous pouvez suivre le blog sur Facebook, Pinterest et Instagram (vous pouvez aussi me retrouver sur ce nouveau compte Instagram consacré aux plantes). Restons en contact !

Le projet jardinière en palette

Si vous vous souvenez, à l’automne dernier, j’ai ramassé des palettes dans la rue. Elles m’ont déjà servi pour réaliser des bancs à plantes dans la cour.

Tas de palettes ramassées dans la rue

Evidemment, il m’en restait encore ! Alors j’ai décidé de les mettre à profit pour fabriquer une petite jardinière sans fond à poser sur le côté droit de l’abri de jardin installé l’été dernier.

Abri de jardin installé

Pour l’instant, j’avais plus ou moins habillé cet espace avec des gros pots de fleurs mais j’avais envie d’un truc plus substantiel ! Alors je me suis amusée avec mes palettes.

Construction de la jardinière en palette

Les palettes qu’on ramasse dans la rue, c’est vraiment le bas de gamme de la palette, qu’on se le dise. Rien à voir avec les belles palettes consignées ! Les miennes étaient assemblées n’importe comment et toutes différentes. Et bien sûr, je n’avais pas assez avec une seule palette. J’ai donc dû ruser.

Pièces de palettes

J’ai tenté quelques simulations avec les pièces de palette que j’avais à ma disposition. Et j’ai imaginé de superposer ces parties-là. Cela me permettait de ne pas avoir à tout démonter (c’est vraiment dur et destructeur de démonter les palettes). J’ai donc coupé toutes ces lames à la même longueur.

Pièces de palette recoupées

Et je les ai assemblées en les vissant. Pour ne pas mettre des vis longues comme le bras, j’ai commencé par faire un gros trou jusqu’à environ la moitié de l’espèce de bloc.

vissage des pièces de palette

J’ai inséré ma vis et vissé à partir de là.

§Morceaux de palettes assemblés

Par sécurité, j’ai vissé des renforts à l’intérieur.

Renforts intérieurs

J’ai ensuite recoupé trois autres lames à la même longueur pour le côté opposé.

Lames de palettes pour l'autre côté

Pour les deux faces latérales, il me fallait 6 lames à peu près de la même longueur, sachant qu’elles n’avaient pas toutes la même largeur huh huh…

Tas de lames de palettes

J’ai donc tout simplement tout recoupé à la même longueur que la plus courte et me suis servie de bouts restants pour faire les angles.

Jardinière assemblée

En bref, j’ai fait une grosse caisse à pommes avec les bouts que j’avais !

Essai de la jardinière en palettes

Ca allait très bien ! Mais je trouvais qu’il manquait vraiment un rebord pour masquer un peu l’assemblage, l’aspect non-symétrique entre l’avant et l’arrière…. J’ai donc farfouillé dans les chutes !

Essais de chutes pour réaliser un rebord pour la jardinière

Et vissé mon rebord !

Rebord vissé sur la jardinière

La finition de la jardinière en palette

Comme vous le voyez déjà ci-dessus, je n’avais pas l’intention de laisser cette jardinière dans sa finition rustique (ou absence de finition). J’avais dans l’idée de la maquiller totalement, alors j’ai bouché tous les trous à la pâte à bois puis j’ai tout poncé.

Trous rebouchés en jardinière poncée

J’ai ensuite entrepris de lui appliquer une teinte pour laquelle je n’ai jamais d’usage parce qu’elle est trop rouge pour moi.

Teinte à bois Syntilor couleur padouk

Mais pour les projets extérieurs, je la trouve sympa.

Jardinière teintée

Et de jouer la superposition. Je fais beaucoup ça ! Alors j’ai sorti une lasure récemment achetée chez Action… et je me suis rendue compte que je m’étais trompée ! Je pensais avoir acheté un produit à l’huile alors que c’est de l’acrylique !!

Lasure à l'eau Action

Bon, j’en ai quand même passé une couche, mais j’ai fini avec un vernis à l’huile parce que je ne fais confiance à aucun produit à l’eau pour l’extérieur !

Jardinière vernie

Il était enfin temps d’installer ma nouvelle jardinière en palette !

Jardinière en palette en situation

La jardinière garnie

Comme j’ai dû ruser en jouant sur l’espacement des lames pour compenser la différence de largeur, les côtés sont un peu aérés. Pour éviter de voir le terreau s’enfuir, j’ai agrafé du géotextile.

Intérieur de la jardinière équipé de géotextile

Et j’ai rempli ! C’est au final une grande jardinière alors, là encore, j’ai rusé. J’ai garni le fond de bois en voie de décomposition et balancé pas mal de terreau de récup avec du compost et un peu de terreau neuf agrémenté de sable pour le drainage.

Remplissage de la jardinière

Tout compte fait, j’ai dû mettre un demi sac de terreau neuf. C’est une bonne affaire pour un bac de cette taille !

Jardinière en palette garnie

Cet emplacement bénéficie d’une exposition plein ouest, donc plutôt ensoleillée quand il fait beau, mais pas aussi chaud que devant la maison, plein sud.

Jardinière garnie de plantes

J’y ai installé un phormium au fond pour donner de la hauteur, une heuchère à l’avant pour qu’elle recouvre une partie du rebord, une renoncule à l’arrière et de plus petites plantes sur le côté droit : géraniums et plectranthus.

Plantes dans la jardinière en palette

A noter : géraniums et plectranthus ne sont pas plantés parce qu’il est encore un peu tôt pour eux. Les pots sont juste posés ! Je vais encore devoir les rentrer parce qu’on annonce quelques jours de froid. Mais ils devraient bientôt pouvoir s’épanouir dans cette grande jardinière. Je vous montrerai l’aménagement définitif sur les réseaux sociaux.

Jardinière rustique en palette

Alors évidemment, si j’avais acheté de belles lames de terrasse, j’aurais pu faire quelque chose de bien mieux fini et moins rustique. Mais vu les prix du bois, ce n’était pas envisageable. J’en suis au stade où je ne jette aucune chute, je récupère absolument tout ! Et finalement, pour une jardinière 100% récup, je trouve qu’elle se défend ma caisse, non ?

J’en ferai d’autres si je retrouve des palettes héhé !

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle


Ma jardinière en palette vous a plu ?
Enregistrez-le sur Pinterest avec cette photo !

Une jardinière en palette 100% récup

Cet article peut contenir des liens affiliés

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
6 comments
  1. géniale ton inventivité ! carrément 100% récup !

    1. Merci Annie !

  2. Quelle énergie tu as Joelle! J’aime bien la forme de la jardiniere, moins la teinte rouge-marron, j’aurais laissé l’aspect brut justement, mais chacun ses gouts. En tout cas comme d’habitude les finitions sont impeccables: le rebord apporte vraiment un plus.
    On en a fait plusieurs à la maison, ca vieillit tres joliment.

    1. Effectivement c’est totalement une question de goût. L’avantage de la palette, c’est que c’est un matériau très modeste et qu’on peut vraiment en faire ce qu’on veut. Il faut que j’en trouve d’autres !! J’ai plein d’autres projets, tellement de projets…

  3. Super ..merci pour tous ces details bien utiles ! Vous savez tout faire bravo 😎 J’aurais bien mis l’euchere a droite pour cacher le petit bout de palette ? Mais les geraniums vont peut etre le faire ?

    1. Merci Jacqueline ! Cette remarque est absolument pertinente. Ceci dit, lors de la plantation définitive, j’ai mis le plectranthus dans ce coin et je sais d’expérience qu’il va recouvrir la jonction sans problème, et rapidement en plus. Je mettrai le post à jour d’ici quelques semaines pour vous montrer l’effet final !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.