Quelques conseils pour choisir une ponceuse pour le relooking

Une ponceuse pour le relooking de meubles

Bonjour à tous ! Il y a maintenant plusieurs années, je me suis fait offrir une petite ponceuse sans fil de chez Ryobi à Noël et je me souviens très bien vous avoir promis un retour sur ce produit ! A vrai dire, j’ai déjà mentionné plusieurs fois que je souhaitais vous parler plus spécifiquement de « toutes » les ponceuses que j’utilise. Vous allez voir, on a vite fait le tour. Du coup, je vous propose un récap pour vous aider à choisir une ponceuse pour le relooking de meubles !

Ponceuse sans fil Ryobi

Avant de commencer, n’oubliez pas que vous pouvez suivre le blog sur Facebook, Pinterest et Instagram (vous pouvez aussi me retrouver sur ce nouveau compte Instagram consacré aux plantes). Restons en contact !

Ponceuse pour le relooking : historique personnel

Vous le savez probablement, je retape des meubles pour mon plaisir depuis des années maintenant. Alors une ponceuse pour le relooking, c’est un choix que j’ai fait rapidement. J’ai dû retaper un meuble en ponçant à la main et en avoir marre. Ah non, deux. Le petit bureau qui est encore dans le salon….

Les meubles MD du salon

Et le guéridon en partitions.

Guéridon art-déco relooké

Il est toujours dans le salon, lui aussi :

Le nouveau store du salon

Bon, après ces deux meubles, j’en ai eu marre et j’ai récupéré chez mes parents une ponceuse vibrante lambda, achetée au supermarché, pour retaper le confiturier la première fois.

Le confiturier après son premier relooking

Ca s’est très mal passé héhé ! Je n’ai même pas réussi à aller au bout du ponçage avant que la ponceuse ne parte en fumée. C’est là que j’ai compris qu’il allait falloir réfléchir un peu plus pour acheter une ponceuse pour le relooking de meubles. Les outils vraiment bas de gamme, ce n’est pas fait pour durer. On se retrouve à dépenser beaucoup plus que si on avait acheté un bon produit dès le début. C’est une leçon que je voulais absolument partager avec vous.

Déco sur le plateau du confiturier relooké

Je me suis ensuite équipée avec des produits Metabo trouvés d’occasion dans les petites annonces et ça a été très bien pendant longtemps. J’ai combiné une vibrante dans ce style et une triangulaire dans l’esprit de celle-ci. Mes modèles ne se font plus depuis longtemps donc je ne vous les recommande pas particulièrement, surtout que je suis désormais passée à autre chose. Mais ils m’ont été bien utiles et ont tenu le coup merveilleusement bien.

Ma ponceuse orbitale

J’utilise aujourd’hui une ponceuse orbitale DeWalt avec un plateau de 150 mm de diamètre. J’aime celle-ci, versus une 125, parce que je m’en sers beaucoup pour poncer des plateaux de meubles. Plus le plateau de la ponceuse est grand et plus le résultat est homogène. La mienne est une 443-QS, un modèle depuis dépassé. Mais que j’adore !

Ponçage léger de l'ensemble des meubles

Je l’utilise presque exclusivement à l’intérieur en la branchant sur un aspirateur Kärcher. De cette manière, les disques s’usent beaucoup moins et cela protège énormément la ponceuse elle-même. La contrainte de cette ponceuse est qu’elle est filaire, mais c’est aussi ce qui lui permet d’être très puissante. C’est vraiment indispensable lorsqu’on doit poncer des surfaces au vernis très raide, comme les fameuses commodes en merisier des années 1970/80 que j’affectionne tant.

Ponçage du plateau

La vitesse est réglable, ce qui permet d’être très agressif au début des opérations et très doux à la fin. Impeccable !

La petite ponceuse Ryobi

Je complète donc cette ponceuse avec la fameuse petite Ryobi sans fil. Et vous savez quoi ? Au final, c’est celle que j’utilise le plus.

Cadeaux pour bricoleur amateur : la ponceuse sans fil Ryobi

Ce n’est clairement ni la puissante ni la plus efficace, mais c’est la plus polyvalente. Elle est extrêmement légère et facile à manier. Elle permet de réaliser l’essentiel des petits travaux de ponçage qu’on a à faire dans le relooking de meubles ou les petits projets DIY. On la trouve aux alentours de 50€ sans batterie, ce que je trouve extrêmement abordable.

Ponçage du tabouret de peintre

Comme les photos ci-dessus le laissent deviner, je l’utilise essentiellement dehors et laisse la poussière voler un peu partout. Je sais qu’il est possible de brancher un aspirateur dessus mais je trouve qu’on perd un peu le bénéfice de la maniabilité dans ce cas.

ponçage du banc Louis XVI

Il n’est cependant pas envisageable de se limiter à cette ponceuse si vous aimez retrouver le bois brut sous d’épaisses couches de finition, ou bien si vous avez beaucoup de meubles à retaper (la batterie se décharge vite).

Critères pour en choisir une pour vous

Pour conclure, je vais vous proposer quelques pistes pour acheter votre propre ponceuse pour le relooking sans vous tromper. La première des choses à faire est d’éviter absolument les marques bas de gamme. Je ne vous dis pas d’investir tout de suite chez Festool mais évitez quand même les marques de supermarché et d’Action. Vous risquez de jeter votre argent par la fenêtre.

Ponçage d'un module MD

Ensuite, je vais vous inviter à vous demander ce que vous souhaitez obtenir comme résultat. Si on parle de poncer légèrement avant mise en peinture, avec utilisation d’une sous-couche, comme dans le cas de mes modules MD de la salle à manger par exemple, acheter un petit outil modeste et polyvalent comme la Ryobi sans fil est parfait. Vous n’avez pas besoin de plus. Cela vous permettra des réalisations bluffantes !

Le buffet MD relooké

En revanche, si vous cherchez à poncer à blanc, mais que vous n’avez pas accès à une aérogommeuse, je vous recommande d’investir dans une bonne orbitale de bonne marque, dans le genre de ma DeWalt (vous avez plein d’autres bonnes marques, je ne suis pas sponsorisée !) et éventuellement de la compléter avec une triangulaire moins haut de gamme, pour les coins et les zones difficiles d’accès.

Perspectives

Dernier petit paragraphe de ma revue « ponceuse pour le relooking », je m’interroge sur l’opportunité d’acheter un nouvel outil. Vous savez que je suis la première à faire ma flemmarde et à éviter de poncer, ou tout du moins de beaucoup poncer, lorsque j’estime que ce n’est pas indispensable (coucou peinture à la craie maison !!). Mais après mes première expériences avec le pistolet à peinture, je me dis que je pourrais gagner en efficacité avec une meilleure ponceuse. J’hésite entre un modèle Mirka, énergiquement recommandé par des spécialistes donc ma copine de Mado Madi (je partage souvent ses réalisations sur Facebook !). Et en même temps, j’ai vu des Américaines utiliser la nouvelle Festool Rotex 90, qui fait vraiment rêver (le prix, nettement moins huh huh). Je vous tiendrai au courant !

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle

Mes conseils pour acheter une ponceuse pour le relooking vous ont plu ?
Enregistrez-les sur Pinterest avec cette photo !

Quelques conseils pour choisir une ponceuse pour le relooking

 

 

Cet article peut contenir des liens affiliés

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
2 comments
  1. J’ai la Rotex 90 pour un usage pro elle est super mais sur un plateau le résultat n’est pas homogène. Je pense que je vais investir dans une ponceuse à bande.

    1. Intéressant ! Je comptais conserver la DeWalt pour les plateaux, de toute façon. Mais ce que vous me dites me conforte dans mon idée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.