Installation du mur végétal au fond du jardin

Installation du mur végétal au fond du jardin

Bonjour à tous ! Comme je l’avais annoncé dans mon article sur les projets du jardin, j’ai attaqué la transformation du mur du fond du jardin ! C’est donc parti pour l’installation du mur végétal qui doit, enfin, masquer ce crépi. Et comme d’habitude, tout est récupéré ! Mêmes mes pots de fleurs sont chinés…

Avant de commencer, n’oubliez pas que vous pouvez suivre le blog sur Facebook, Pinterest et Instagram (vous pouvez aussi me retrouver sur ce nouveau compte Instagram consacré aux plantes). Restons en contact !

Le projet

Certains murs du jardin sont en pierre, ce qui est cool. Mais d’autres sont en brique crépie. C’est moins cool. Ce n’est pas en mauvais état, ni particulièrement sale. C’est juste la brique qui ressort au travers du crépi avec un peu de rouille des montants métalliques.

Mur du fond du jardin

Je n’avais aucune envie de me lancer dans un projet de peinture, et encore moins de recouvrement. J’ai donc décidé de faire ici un mur végétal ! L’inspiration m’est venue en regardant les vidéos de l’américaine Becca De La plants, qui a installé ça dans sa « plant-room ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Becca De La Plants (@delaplants)


J’ai trouvé le concept génial alors j’ai décidé de l’ajuster à la situation de mon jardin et de réaliser mon projet avec de la récup.

Le matériel employé

Pour l’installation du mur végétal, mon matériau principal est… tadam… de la palette évidemment ! Mais là j’arrive au bout de mon stock, je dois bien avouer. Il va falloir que je scrute attentivement les trottoirs. J’ai aussi pris des chutes de contreplaqués trouvées à la cave. Je fais feu de tout bois !

Lames de palettes et chute de bois

J’ai tout lasuré au pistolet en utilisant ma nouvelle cabine de peinture : une tente Décathlon ! Je suis hyper contente de mon idée héhé !

Tente décathlon utilisée comme cabine de peinture

Côté bois, j’ai aussi trouvé cette partie de chaise longue qui traînait dans l’atelier. Ca vient de la même chaise longue déglinguée (évidemment ramassée dans la rue) que les pieds du premier banc à plantes.

Partie de chaise longue

J’ai juste coupé l’espèce de lanière.

Morceaux de bois de récup

Par ailleurs, j’ai trouvé dans mon stock un assortiment de supports à pots que j’avais depuis longtemps.

Supports muraux à pots de fleurs

J’en ai peint certains.

Peinture des supports à pot

Et puis j’en ai chiné d’autres il y a 15 jours !

Nouveaux supports à pots

A côté de ça, je me suis souvenue que j’avais des équerres dépareillées, que j’ai aussi peintes en noir.

Equerres dépareillées

Et pour finir, j’ai réuni tous les pots muraux et crochets que j’ai pu trouver !

Pots de fleurs muraux

L’installation du mur végétal

L’idée générale derrière l’installation du mur végétal est de créer des traverses horizontales sur lesquelles visser des montants verticaux.

Fixation de l'armature du mur végétal

De cette manière, je peux accrocher des pots sur les traverses et offrir en même temps un treillis pour les nombreuses plantes grimpantes installées ici.

installation des supports à pots

J’ai retrouvé des crochets Ikea dans mon bazar (similaires ici).

Crochet Ikea

Impec pour attacher une suspension en macramé !

Suspension en macramé

Ainsi que des crochets invisibles. Vous voyez le concept !

Le mur végétal garni

Voilà donc où j’en suis maintenant !

Installation du mur végétal

Un côté est très ensoleillé, malgré la présence du rhodo géant. C’est une exposition sud.

Côté le plus ensoleillé du mur végétal

J’ai donc privilégié des plantes qui supporteraient bien le soleil, comme la plupart des variétés de misère mais aussi cet extraordinaire géranium lierre panaché.

Misère et géranium

Des plantes grasses…

Delosperma lehmanii

Une impatiens walleriana à fleurs doubles.

Impatiens walleriana à fleurs doubles

Plus on se dirige vers l’est et plus c’est ombragé, du fait de la présence de grands arbres (rhodo, bouleaux, cerisiers). C’est encore tout à fait suffisant pour les misères (j’en ai beaucoup) et les oxalis.

Misères et calibrachoa

Tradescantia cerinthoïdes

Peut-être pas pour le calibrachoa. Faudra voir.

Fleur de calibrachoa

Je fais des essais avec les nombreux colocasias que je fais pousser à partir de tubercules de taro achetés au supermarché !

Colocasia esculenta

Et tout à droite, j’ai gardé cet emplacement très ombragé pour des bégonias prioritairement !

Bégonias dans la zone la plus ombragée

Vous reconnaîtrez les suspensions très simples réalisées récemment.

Bégonia ember love

Bégonia fedor

Bégonia ferox

Perspectives

Cet article sur l’installation du mur végétal est avant tout un point d’étape. Ce n’est pas terminé ! Mais je me dis que ça peut vous inspirer et c’est le meilleur moment pour s’y mettre. Cependant, il reste encore BEAUCOUP de place.

Espace libre sur le mur végétal

Et je souhaite que ce mur soit bien dense !

Partie dense sur le mur végétal

Je compte même encore ajouter des traverses parce qu’il me reste un peu de bois.

Possibilités d'extension sur le mur végétal

Indépendamment du fait que ça me plaît beaucoup esthétiquement, c’est aussi très pratique d’avoir plein de plantes en pot au même endroit.

Plantes accrochées au mur

Nous sommes en train d’installer de nouveaux tuyaux d’arrosage un peu partout, donc l’eau ne sera pas un problème.

Tuyau d'arrosage au fond

L’esthétique est également vouée à évoluer par le bas. J’ai encore pas mal de plantes à installer le  long du mur et j’ai planté plusieurs grimpantes (clématites et chèvrefeuilles) qui ne vont faire qu’une bouchée de ce mur !

Installation du mur végétal

Et les plantations vont s’étoffer ! Les suspensions en plastique (que je ne suis pas sûre de conserver) sont garnies de tubercules de bégonias amenés à devenir énormes. Ca devrait aussi être le cas du calibrachoa et des misères qui poussent comme du chiendent !

Installation du mur végétal

Je vous montrerai.
A très vite !

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle


L’installation du mur végétal vous a plu ?
Enregistrez-la sur Pinterest avec cette photo !

Installation du mur végétal au fond du jardin

Cet article peut contenir des liens affiliés

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
11 comments
  1. transformation superbement réussie, bravo pour ce travail et merci pour le partage,A+

    1. Merci !

  2. c’est génial,de plus ce mur est immense
    bravo pour cette idée et sa réalisation que tu ne manqueras pas de nous photographier dans 2 ou 3 mois
    bravo

    1. Oui Hélène, il reste encore plein de place ! Et j’ai encore chiné des crochets hier pour ajouter des suspensions ! Ca va être encore mieux !

  3. très belle et bonne idée, ce mur est transformé!
    bravo
    Bon WE Joelle
    @catherinecoteterres

    1. Merci Catherine !

  4. Excellente idée. L’an prochain avant d’installer tes plantes, tu peux passer de la javel à 9,6° diluée, (1L de javel pour 10 L d’eau), à l’aide d’un pulvérisateur. En vente en bidon de 5L ou 20 L au supermarché de bricolage. En 10 mn ton mur va retrouver une bonne partie de sa blancheur d’origine.

    1. Je préfère éviter l’eau de javel dans le jardin, en fait. Mais quand on a un moyen de l’évacuer sans qu’elle tombe dans la végétation, c’est évidemment une bonne idée !

  5. Bonjour,
    Bravo, super idée.
    J’ai moi-même un grand mur que j’aimerais « cacher » et décorer. Le problème, je suis locataire et faire des trous ne plairait pas trop au propriétaire. De plus le crépi qui le recouvre à une tendance à tomber. Donc je ne sais pas quoi en faire.LOL

    Merci

    1. Vous pouvez essayer de faire une structure non permanente en appuyant des palettes sur le mur, par exemple… Si j’avais un peu de temps, j’essaierais sur la terrasse de mon frangin qui ne peut pas trouer lui non plus. Mais c’est sûr que c’est plus contraignant que de juste percer le mur !

  6. Bonjour Joëlle
    Oups ! Mauvaise manipulation et je crois que mon message s’est effacé.
    Je vous remercie pour votre réponse.
    Effectivement j’ai mis une palette sur 2 pneus l’année dernière (jai quand même fait 2 trous 😬) mais à ne pas renouveler (et reboucher lorsque je partirai) dixit mon propriétaire.
    J’ai tenté de planter quelques petites fleurs dans le creux des pneus que j’ai mis « debouts », mais rien ne pousse. 😁
    J’ai découvert votre blog il n’y a pas longtemps, en cherchant justement pour le mur et pour relooker un vieux meuble et j’adore et me suis abonnée.
    Merci pour vos idées créatives
    Bonne journée.
    Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.