Fabriquer une jardinière en palette

Une jardinière en palette pour le potager

Bonjour à tous ! Même si la météo est extrêmement capricieuse cette année, j’essaye de faire quelques petites choses pour le jardin. J’avoue avoir peu d’espoir quant au résultat final cette année mais enfin, Juillet sera peut-être plus clément, sait-on jamais ! J’ai donc décidé de continuer à exploiter mes stocks et de construire une nouvelle jardinière en palette, en utilisant ce qui me reste du transport de la véranda. Même si rien n’est novateur ici, je vous montre tout de même parce que ça reste très facile à faire et économique.

Avant de commencer, n’oubliez pas que vous pouvez suivre le blog sur Facebook, Pinterest et Instagram (vous pouvez aussi me retrouver sur ce nouveau compte Instagram consacré aux plantes). Restons en contact !

Historique des palettes

Lorsque nous avons fait monter la véranda, celle-ci est arrivée sur plusieurs magnifiques palettes que j’ai gardées pieusement.

Palettes de livraison de la véranda

Ce qui reste est stocké sur le côté de la véranda, où j’ai même encore des dalles de l’ancienne terrasse et des restes divers que j’ai la ferme intention d’utiliser.

Moulures posées dans la véranda

Mais j’en ai marre de voir tout ça et j’ai plein de projets pour cette zone alors il est temps de se secouer et de poursuivre sur la voie de la première jardinière de l’année dernière qui a super bien passé l’hiver.

Jardinière et stérilisateur en zinc

Je rigole un peu en voyant les proportions des cinéraires lors de la plantation, et même au début du printemps entre les bulbes…

Jardinière en palette au début du printemps

alors qu’ils sont maintenant tellement monumentaux que je songe sérieusement à les raser ahah !

Cinéraires monumentaux

Fabrication de la jardinière en palette

Pour ce projet, j’ai reproduit exactement le même mode de fabrication que pour la première jardinière. J’ai coupé des lames aux dimensions qui m’intéressaient.

Palettes découpées pour fabriquer une jardinière

Pour l’assemblage, j’ai utilisé des tasseaux dans les coins…

Assemblage de la jardinière en palette avec des tasseaux

et d’autres chutes en travers.

Chute de palettes utilisée comme renfort

Puis j’ai tout vissé.

Jardinière en palette assemblée

Pour une finition à peu près présentable, j’ai poncé.

Ponçage de la jardinière en palette

Puis lasuré

Lasure Action

A noter : je préfère maintenant bâcher l’intérieur de toutes les jardinières en bois pour essayer de les faire durer un peu plus longtemps. Pour ce faire, je recycle des sacs de terreau vides.

Bâche à l'intérieur de la jardinière

Et j’ai ajouté un rebord parce que je trouve que c’est plus joli.

Jardinière en palette munie de son rebord

Installation de la jardinière

J’ai construit cette jardinière pour aller dans la partie en bacs du potager qu’on a installée, je crois, il y a deux ans, et que j’ai couverte de gravier au début du printemps.

Installation de la jardinière en palette

L’idée ici est d’en faire une jardinière à fleurs strictement. Je n’ai pas trop confiance quant aux traitements appliqués sur ce bois alors je préfère éviter d’y faire pousser des plantes comestibles. Apparemment, les palettes sont censées être marquées en fonction des traitements appliqués mais les miennes ne portaient aucun marquage.

Jardinière en palette positionnée

Après récolte de l’ail que je remplace par des poivrons et mise à niveau de la jardinière, j’y ai planté des trucs que j’avais déjà.

Jardinières plantées pour l'été

J’ai aussi des petits zinnias semés tardivement à ajouter. Pourvu que la météo s’améliore un peu, ça peut être chouette…

Jardinière en palette à finir de garnir

Bonus : 2e jardinière en palette

Sur ma lancée, j’ai en construit une seconde dans des proportions très différentes. Il faut se rendre compte qu’une fois qu’on a la technique, c’est très rapide à assembler. En un après-midi, c’est monté. Et faute de palettes à recycler, vous obtiendrez le même résultat avec des planches de coffrage.

2e jardinière en palette

Je lui ai ajouté un raffinement en haut ! Un peu comme une moulure ahah !

Tasseau décoratif posé en haut de la 2e jardinière

Et j’ai fait une lasure 2 tons, juste pour le fun.

Jardinière lasurée

Je n’ai pas pu arriver au bout de l’installation dans cette zone.

Jungle du jardin

Franchement, c’est la jungle. Je suis désolée mais le jardin, c’est l’apocalypse de la mauvaise herbe cette année. Franchement, je n’arrive pas à suivre. On ne voit plus les bordures, on n’arrive pas à tondre assez souvent, surtout qu’on ne va pas tondre sous une pluie battante… alors voilà, toute cette bordure est affreuse, et ça me dérange parce qu’on la voit depuis la véranda.

Bordure en prise aux mauvaises herbes

Alors j’ai nettoyé un peu et commencé à installer cette jardinière à cet endroit pour deux raisons.

Nettoyage de la zone pour la jardinière en palette

D’abord, ce sera plus facile à entretenir entre le sumac et la vigne. Et ensuite, ça permettra de faire un peu d’ombre aux plantes basses de la bordure (heuchères, podophyllum, brunneras) qui, lors des étés normaux, reçoivent trop de soleil malgré la vigne.

Jardinière positionnée derrière le sumac

Bon, mais la mousson s’est abattue sur moi et je n’ai pas pu finir. Il faut encore mettre la jardinière à niveau et la remplir.

Perspectives

Je pense que je vais finir l’installation de la seconde jardinière dans les prochains jours et vous montrer la semaine prochaine. Si j’arrive à garnir mieux et embellir la première zone, je vous montrerai aussi.

Zone potager en bacs

J’ai encore des parties de palettes à démonter et j’aimerais bien en venir à bout cet été pour pouvoir avancer sur l’aménagement du côté de la véranda. Il faut savoir qu’on a tout un projet de plateforme à cet endroit. La véranda a d’ailleurs une porte sur le côté dans cette perspective. Je peux encore faire des jardinières je pense…

 

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle


Ma jardinière en palette vous a plu ?
Enregistrez-le sur Pinterest avec cette photo !

Fabriquer une jardinière en palette

Cet article peut contenir des liens affiliés

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
7 comments
  1. très astucieux ,chez nous ,beaucoup d’eau ,et du mal à contenir l’herbe , la tondeuse n’aimant pas l’herbe mouillée ,c’est très compliqué ,
    en tous cas c’est très joli ,tu as toujours beaucoup d’imagination ,bravo

    1. Eh oui, même le coupe-bordure, j’ai du mal parce que ça ne sèche jamais. Galère ! Et zéro production au potager évidemment. Pas assez de soleil !

  2. super le rendu! toujours admirative de ce que vous nous proposez en partage, bonne soirée

    1. Merci infiniment !

  3. Bonne idée les jardinières en palette, c’est tellement plus agréable de jardiner en hauteur ( le dos nous en remercie 😉. Effectivement cette année c’est la jungle dans le jardin et pourtant dans le sud-est, il a moins plu que sur le reste du pays, tout de même assez pour faire sortir des herbes que je n’avais jamais vues 😕.

    1. Oui moi aussi j’ai des mauvaises herbes inédites, c’est impressionnant ! On va essayer de faire un peu de nettoyage ce week-end mais bon, il faudrait qu’il arrête de pleuvoir pendant quelques heures quand même… Je pense que tout le potager va passer en bacs surélevés. J’en ai trop marre de me casser le dos chaque année. Je n’ai plus 18 ans moi !!!

  4. Belles réalisations pour ces palettes. En effet les mauvaises herbes envahissent le jardin et difficile de tondre avec toute cette pluie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.