Relooking de meubles : quand poncer et quand avoir la flemme ?

Bonjour à tous ! Je vous propose aujourd’hui un article pour répondre à une question que vous me posez très souvent, ici ou sur les réseaux sociaux. Quand poncer et quand peut-on avoir la flemme lorsqu’on retape de vieux meubles ? Dans certains cas, la réponse va de soi mais dans d’autres, cela va être affaire choix. Je vous explique tout ça avec des exemples illustrés.

Quand poncer est indispensable

La finition est endommagée

La première situation face à laquelle poncer n’est pas une option, c’est si la finition que vous souhaitez voir disparaître est endommagée. C’était notamment le cas pour le dernier meuble que j’ai retapé, le bout de canapé.

Bout de canapé à tiroirs

En effet, ici tout le vernis se décollait par endroits. Il tombait littéralement en lambeaux. Dans ce genre de situation, il n’y a pas à réfléchir : il faut poncer ! Aucune finition ne pourra durablement adhérer sur un support endommagé. Il faut donc au moins retirer tout ce qui ne tient plus. Vous devez impérativement apposer votre nouvelle finition sur un support sain pour garantir sa solidité dans le temps.

Bout de canapé à tiroirs

Le meuble sera très sollicité

Pour moi, un meuble très sollicité doit impérativement être poncé. Lorsque vous retirez la finition, ou tout du moins une bonne partie de celle-ci, vous vous assurez que la nouvelle finition que vous appliquez va adhérer de manière solide au meuble. En effet, elle va pénétrer en surface la fibre du bois et c’est ce qui va garantir sa durabilité. De cette manière, vous aurez une bien meilleure résistance à l’usure et aux chocs.

Je vous recommande de procéder ainsi au moins pour :

  • Les plateaux de table,
  • Mais aussi les meubles de cuisine,
  • Les tabourets.

 

Cette étape n’a pas été sautée pour la rénovation de la cuisine !

La cuisine, après la phase 3

Moyennant quoi, vous ne travaillerez pas pour rien ! Cependant, dans de nombreuses autres situations, vous pouvez faire l’économie du ponçage. Cela peut considérablement vous simplifier la vie, notamment si vous travaillez en appartement ou que vous ne disposez pas du matériel nécessaire pour poncer du mobilier.

Quand poncer est optionnel

La finition a déjà largement disparu parce que le meuble est usé

Lorsque vous achetez de vieux meubles à retaper, il arrive souvent que ceux-ci soient franchement très usés. Eh bien c’est une excellente chose ! Apprenez à apprécier un meuble dont la finition est franchement usée parce que vous pouvez vous abstenir de la phase ponçage ! Dans ce cas, je recommande tout de même soit de lessiver le meuble, comme pour cette petite armoire.

L'armoire usée avant relooking

Petite armoire du salon vidéo

Ou bien de passer un coup léger de papier de verre avant de peindre. C’est ainsi que j’ai procédé pour l’armoire qui a justement remplacé celle ci-dessus.

Armoire à glace rocaille dans le salon vidéo

La finition est en parfait état

La seconde situation dans laquelle, à mon avis, vous pouvez faire l’économie du ponçage, c’est si votre finition est en parfait état. Elle ne se décolle pas et ne présente pas d’irrégularités particulières. Dans ce cas, je vous recommande d’utiliser une peinture sans ponçage, spécialement formulée pour adhérer sur un support lisse. Evidemment, à éviter si votre meuble sera beaucoup sollicité, cf. ci-dessus. Exemple : la vitrine art-déco.

La vitrine art-déco à relooker

Récemment relookée avec de la peinture à la craie Annie Sloan.

Vitrine art-déco relookée

Ou bien cette table de chevet relookée à la peinture à la craie Action.

Le chevet retapé à la Chalk paint Action en situation

Et quand poncer peut être une mauvaise idée

Il existe également des situations dans lesquelles je vous recommande carrément de ne pas poncer du tout ! En effet, vous risquez d’endommager franchement le meuble ou de vous exposer à des déconvenues qui pourraient être difficiles à rattraper.

Les meubles plaqués

La première situation dans laquelle je vous déconseille franchement de poncer est celle des meubles plaqués. En effet, selon la qualité du meuble, vous pourriez vous retrouver avec un placage extrêmement fin qui ne résisterait pas aux assauts de la ponceuse. Et parfois, dessous, eh bien c’est de l’aggloméré. Du coup, ça devient très difficile de sauver le meuble. J’ai choisi cette méthode pour le petit bar peint en rose.

Bar des années 70

Bar retapé

Mais aussi pour la bibliothèque vintage, retapée en turquoise.

Bibliothèque des années 1960

Bibliothèque vintage dans le bureau

D’une manière générale, pour tout le mobilier de cette époque, je vous recommande de choisir des produits spécifiques pour le bois et d’oublier le ponçage !

Le cas particulier du merisier

Je voudrais terminer par quelques explications sur le cas particulier du merisier. En effet, le merisier est un bois tannique. C’est-à-dire qu’au contact de l’eau, le tanin, cette substance végétale hydrosoluble présente dans les fibres du bois, peut remonter à la surface. Vous risquez donc de vous retrouver avec des tâches jaunes sur votre finition. Ce n’est pas systématique mais cela reste fréquent pour les meubles récents, et par récents, j’entends qui datent des années 1960-1970 ou plus récents. C’est par exemple le cas pour la commode en merisier de notre chambre.

Commode en merisier massif

Il s’agit d’un meuble des années 1970 et, lors du relooking, je n’ai même pas eu besoin d’appliquer une finition à l’eau dessus pour voir le tanin remonter sur le plateau, après l’avoir poncé. En l’occurrence, c’était à peine visible et très peu gênant à cet endroit. Mais si j’avais poncé l’intégralité du meuble, j’aurais rencontré le problème partout. Il aurait alors fallu utiliser une sous-couche dédiée ou une peinture à l’huile. Que d’efforts alors qu’appliquer une peinture à la craie ou une sous-couche spécifique garantit l’absence de remontée tannique puisque la finition d’origine emprisonne totalement le tanin !

Commode relookée

 

A vos pinceaux !

J’espère que vous aurez trouvé mes explications utiles et que vous allez pouvoir vous décider de manière détendue sur la marche à suivre pour relooker vos meubles !

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle

Mes explications sur l’opportunité de poncer les meubles vous ont plu ?
Partagez-les sur Pinterest avec cette photo !

Relooking de meubles : quand poncer et quand avoir la flemme ? peinture sans ponçage, ponceuse, peinture à la craie... Faites le bon choix pour relooker vos vieux meubles ! #furnituremakeover #furnitureflip #frenchfurniture

 

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
10 comments
  1. Poncer ou ne pas poncer, là est la question ? 😉
    Merci Joëlle de nous avoir donné ton avis à ce sujet, car il n’est en effet pas toujours évident de savoir quelle marche à suivre !
    En bref, avant d’entamer tout relooking, un diagnostic complet du « patient » s’impose 😉

    1. Eh oui, c’est la raison pour laquelle je prends toujours le temps de bien expliquer l’état et les paramètres des meubles dont je détaille le relooking étape par étape !

  2. Bonsoir, j’ai une question à vous poser. J’aime beaucoup rénover des meubles anciens comme vous, dans un de vos articles vous parler de la peinture de chez action il me semble. Avez-vous déjà essayé les différentes peinture à la vente dans ce magasin ? Car j’hesite d’en acheter par peur que ça ne tienne pas sur le bois.

    1. Bonjour, non je n’ai pas testé les autres produits. Je n’utilise que la peinture à la craie. J’ai acheté un pot de peinture noire mais je n’ai pas encore eu l’occasion de l’utiliser pour voir s’il tient ses (modestes) promesses. Mais lorsque j’aurai essayé, je l’indiquerai.

  3. Merci pour tous vos conseils

  4. Bonjour !

    Votre blog est très instructif. 🙂

    Je voulais vous demander conseil sur le type de peinture à utiliser et s’il est nécessaire de poncer les meubles de cuisine que nous souhaitons rénover. Vous disiez qu’il valait mieux les poncer puisque ce sont des meubles très sollicités mais la finition vernie est impeccable hors mis un meuble qui a une tâche de javel. C’est une cuisine entièrement faite de bois (chêne massif). Du coup, j’hésite entre poncer ou prendre une peinture spécifique sans ponçage…

    Aussi, pour repeindre les meubles d’une cuisine quelles sont les grandes étapes à ne pas manquer selon vous ?

    Je vous remercie d’avance.

    Rachel

    1. Bonjour Rachel,
      Ma réponse reste toujours la même : pour une cuisine, c’est comme pour un escalier, on ponce, et plutôt 10 fois qu’une. Ma méthode, c’est ponçage, peinture d’accroche (sous-couche ou peinture très adhérente et très mate), 3 couches de peinture et 2 ou 3 couches de vernis.
      Bon courage

  5. Bonjour Joëlle

    Je me suis lancée dans la rénovation d’un petit meuble en chêne massif très sombre que j’ai poncé sur les conseils du vendeur d’une grande marque de bricolage. J’ai donc appliqué 2 couches de peinture meuble à base de caséine « Libéron Gris Nuée » et jusque là parfait. Le vendeur m’a conseillé d’appliquer une protection (protection surfaces peintes Libéron) car meuble d’entrée assez sollicité notamment pour les clefs. Mais à la première application, à certains endroits, il y des auréoles jaunâtres qui remontent. Ce n’est pas dramatique mais moi je le vois et je trouve ça un peu moche. Du coup, je ne sais plus bien quoi faire… Dois-je repasser une nouvelle couche de peinture puis la protection ? Dois-je acheter une sous-couche et refaire toutes les étapes précédentes ? Merci pour vos idées pour rattraper les « dégâts ».

    1. Bonjour Isabelle,
      C’est soit une remontée tannique soit le vernis qui jaunit. On m’a déjà signalé un tel problème avec le vernis Libéron donc c’est possible. Malheureusement, si vous trouvez que c’est trop visible, il faut reponcer et recommencer. Si les taches ne sont apparues qu’après l’application du vernis, que vous êtes vraiment vraiment sûre qu’elles n’étaient pas là avant, vous devez pouvoir vous passer de sous-couche et simplement mettre un vernis différent. Sinon, la sous-couche est la solution la plus sûre.
      Bon courage !

      1. Bonjour Joêlle
        Merci pour votre réponse. Effectivement pour apporter quelques précisions, le vendeur m’a conseillé d’appliquer une sous-couche mais comme j’avais poncé très fortement le meuble, j’ai pensé que c’était inutile. Les 2 couches de peinture Libéron à base de caséine avaient parfaitement recouvert le meuble et aucune nuance de couleur n’était visible. Tout était parfaitement uniforme. C’est réellement en appliquant le vernis, en le « tirant » que je me suis aperçue que le vernis n’était plus totalement transparent mais jaunâtre et seulement par endroit. Par exemple, les 2 pieds avant avaient ces nuances jaunâtres et les 2 pieds arrière presque pas. A s’arracher les cheveux !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.