La commode de Noël : relooking d'une commode vintage en merisier avec une patine verte

La commode de Noël

Bonjour à tous ! Dans mon dernier article, j’ai fait le bilan des meubles de 2021 mais figurez-vous qu’il en reste un ! Je vous présente donc le premier relooking de 2022 qui est la commode de Noël ! Comme son nom le laissez supposer, elle a été offerte à Noël alors je ne pouvais pas vous la montrer plus tôt.

Avant de commencer, n’oubliez pas que vous pouvez suivre le blog sur Facebook, Pinterest et Instagram (vous pouvez aussi me retrouver sur ce nouveau compte Instagram consacré aux plantes). Restons en contact !

La commode de Noël, avant

Vous le savez maintenant, je suis irrésistiblement attirée par les commodes ringardes en merisier. Et plus la finition est usée, orange et démodée, plus j’aime ! Ce sont toujours des meubles de grande qualité qui ne demandent qu’à porter une nouvelle robe pour repartir vers de nouvelles aventures !

La commode de Noël, avant

Notre candidate du jour est un modèle de style Louis XV, particulièrement usé mais, là encore, de très bonne qualité. La finition est totalement ruinée, la commode n’est vraiment pas présentable en l’état.

Plateau très usé de la commode de Noël

C’est un modèle à trois tiroirs, en bois massif, avec des poignées malheureusement clouées.

Préparation

Je préfère toujours prendre la peine de bien préciser la préparation : nettoyage approfondi avant tout ! On commence par aspirer soigneusement la poussière et les toiles d’araignées, dessus, dessous, dedans. Ensuite, on nettoie à l’eau savonneuse et à l’éponge et on rince soigneusement. C’est indispensable, et ça permet d’aller plus vite pour la suite. Puis on retire les poignées.

Retrait des poignées clouées

J’aime mieux vous dire que cette étape est longue. Mais je vous recommande chaudement ce type de petits outils en plastique pour soulever les poignées et retirer les clous sans les endommager. Armez vous de patience !

Outils Fasano pour faire levier

Dans la mesure où cette commode avait vocation à être offerte, je n’ai économisé aucune étape. Je suis encore moins indulgente avec moi-même dans ces cas-là. Donc j’ai commencé par décaper le plateau avec Cédric. Il a voulu y aller au « cabinet scraper« .

Passage du cabinet scraper

Ce qui en a retiré l’essentiel.

Plateau après le passage du cabinet scraper

J’ai continué à la ponceuse.

Ponçage du plateau

Et j’ai eu la mauvaise surprise de constater que…

Plateau poncé

je passais au travers du placage du plateau. Eh oui, contrairement aux apparences, le plateau n’est pas en bois massif (la tranche est plaquée au dos pour qu’on ne se rende pas compte). Et je sais exactement pourquoi c’est arrivé, même avec un papier fin. La ponceuse DeWalt est en fait tellement lourde et encombrante que je n’arrive pas à la maintenir parallèle à la surface. Ce n’est pas un problème majeur pour du bois massif mais sur du placage, c’est la garantie d’une catastrophe…

Accident sur le plateau

Pas mal énervée par cette mésaventure, j’ai espéré parvenir à dissimuler ma bévue par la suite et j’ai entrepris de poncer le reste avec un papier encore plus fin.

Sous-couche & peinture

Dans le cas du merisier, comme je vous l’ai déjà expliqué sur le blog, on a un bois tannique. Si l’on souhaite le peindre, on peut laisser la finition d’origine qui fait écran avec le bois et éviter ainsi les traces jaunâtres inévitables. Mais je savais que la finition ici était trop endommagée pour garantir une bonne étanchéité. Alors j’ai choisi de passer une sous-couche à l’huile de chez Libéron au rouleau.

Sous-couche Libéron

J’ai ensuite peint l’ensemble dans un joli vert grisé de ma composition (je continue à utiliser mes restes de peinture !) en deux couches.

Peinture verte réalisée avec des restes

Je conserve toujours avec moi un vaporisateur d’eau au cas où la peinture sèche trop vite. C’est une bonne habitude à prendre pour se laisser le temps de bien lisser les coups de pinceau.

Patine

Pour rattraper le plateau et créer un effet patiné discret sur l’ensemble, j’ai opté pour l’effet chaulé de Libéron dans la couleur marron glacé. Comme le produit me semblait un peu épais, je l’ai pas mal dilué, vu ce que j’avais en tête.

Effet chaulé de Libéron

Je l’ai étalé sur mes surfaces et j’ai essuyé au fur et à mesure, toujours en gardant le vapo à portée de main au cas où ça sèche trop vite. J’ai laissé un peu plus longtemps sur la zone endommagée du plateau pour mieux la fondre dans l’ensemble. Mais au final, j’ai laissé très peu de produit.

Plateau recouvert de l'effet chaulé de Libéron

L’idée est juste de créer un voile, avec un peu plus de pigments dans les zones creuses pour les souligner.

Effet chaulé passé sur l'ensemble de la commode

En essuyant le produit sur la peinture verte, je me suis rendue compte que j’aurais dû attendre un peu plus longtemps parce que la peinture était tellement fraiche que je l’ai retirée par endroits… et j’ai changé d’avis parce que l’effet m’a plu ! Alors j’ai poursuivi sur l’ensemble du meuble plutôt que de corriger. J’étais très contente de moi !

Vernis de protection

Une commode est généralement un meuble très sollicité. Alors j’ai décidé de profiter du beau temps furtif.

Commode sortie dans la cour pour le vernis

Et j’ai appliqué trois couches de vitrificateur au pistolet.

Passage du vernis

Je ne vais pas vous mentir, le résultat est infiniment plus pro au pistolet au pinceau… Il faut dire que je déteste particulièrement passer le vernis au pinceau !

Commode vernie

Dernières finitions

Et pour finir, l’épreuve : les poignées ! Cédric les a nettoyées aussi soigneusement que possible. Pour les raviver un peu, j’ai appliqué un peu de cire dorée au doigt sur les parties saillantes. Puis j’ai entrepris de les remonter…

Poignées nettoyées et soulignées de cire dorée

Pour réussir, je vous conseille de procéder ainsi. D’abord, repérez bien les anciens trous.

Repérage des trous d'origine des poignées

Puis piquez un clou dedans pour mieux les voir une fois que la poignée est en place.

Piquage des trous avec un clou

Positionnez la poignée jusqu’à superposer les trous et déposez les clous sans les enfoncer. Vous allez voir que ce n’est pas si facile, surtout que pour les démonter, vous avez parfois tordu les poignées donc il faut les détordre.

Poignée positionnée

Commencez à taper sur les clous à environ mi-parcours, l’un après l’autre, pour ne pas éloigner la poignée de sa position. Et enfin, finissez de les enfoncer !

Poignée reclouée

Une fois les tiroirs en place, j’ai ajouté un dernier détail avec un peu de cire dorée sur le contours des tiroirs et certaines moulures.

La commode de Noël transformée

Et voilà la commode de Noël !

Commode de Noël transformée

Alors la prendre en photo n’a pas été facile. Je n’avais aucun endroit où l’installer, étant donné qu’elle est assez massive, en fait.

Commode relookée

Et il ne faisait plus du tout assez beau pour la photographier dans la cour, évidemment.

Commode en merisier relookée

Du coup, il va vous falloir un peu plus d’imagination que d’habitude !

La commode relookée

Mais je dois dire que je suis vraiment contente de l’effet patiné et de la couleur verte !

Commode patinée en vert

Ainsi que du rattrapage du plateau… certes imparfait, mais présentable.

Rattrapage du défaut sur le plateau

Et j’en retiens surtout que je vais me payer la ponceuse Mirka de mes rêves !!!

Détail de la commode patinée en vert

 

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle


La commode de Noël vous a plu ?
Enregistrez-la sur Pinterest avec cette photo !

La commode de Noël : relooking d'une commode vintage en merisier - patine verte

Cet article peut contenir des liens affiliés

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
8 comments
  1. J’adore! C’est chic et sophistiqué 😀

    1. Merci Sophie !

  2. belle réussite, bravo,A+

    1. Merci infiniment !

  3. je la trouve très chouette, tu as bataillé, mais tu as gagné, bravo!!!
    bon WE, profite du beau soleil😊
    @catherinecoteterres

    1. Merci Catherine ! Le soleil est parti ce dimanche, il fait un beau gris francilien traditionnel ahah !

  4. Cette commode est superbe après avoir passé sous tes pinceaux, c’est un gros travail mais le résultat en vaut la peine. Bravo.

    1. Merci ! C’était vraiment un plaisir à retaper, je dois dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.