Réaménagement de la serre (en cours !)

Bonjour à tous ! Je vous l’avais annoncé dans mes précédents articles sur des projets extérieurs. Nous sommes en plein réaménagement de la serre ! Alors ce n’est pas terminé mais je me suis dit que j’allais tout de même partager avec vous l’état actuel parce que ça peut donner des idées ! Et parce que je suis très contente, ce qui me semble être un solide argument. Et puis j’en ai pour un moment en fait, alors si j’attends d’avoir tout fini, je vous en parlerai au printemps prochain hein !

Avant de commencer, n’oubliez pas que vous pouvez suivre le blog sur Facebook, Pinterest et Instagram (vous pouvez aussi me retrouver sur ce nouveau compte Instagram consacré aux plantes). Restons en contact !

La serre : rappel des épisodes précédents

L’an dernier, nous avons installé une serre accolée à la maison !

jardinières décoratives sur le côté de la serre

J’en rêvais depuis des années et j’ai immédiatement nagé dans le bonheur ! Evidemment, on s’y est pris au dernier moment pour la monter donc on a dû quelque peu bâcler l’aménagement, histoire de pouvoir enfourner au plus vite mes cactus et plantes grasses.

Plantes grasses sur les étagères

On a mis en place tout un aménagement provisoire avec ce qu’on a trouvé ! On avait des crémaillères alors on les a posées et j’ai fait des tablettes avec des chutes qui traînaient dans l’atelier.

Plantes grasses dans la serre

Et franchement, c’était génial ! Les plantes grasses ont passé un très bon hiver dans ces conditions et ne m’ont pas envahie dans la maison.

Senecios, agaves et opuntias hivernés dans la serre

Mais cette année, j’ai dans l’idée de mieux exploiter l’espace et d’hiverner des plantes supplémentaires !

Le projet pour 2022

Une fois le printemps arrivé, l’essentiel des plantes grasses est sorti en plein air et la serre s’est vidée. Je m’en suis servie pour les semis, c’était super !

Serre de jardin à réaménager

Et bien sûr, j’ai procrastiné pour le réaménagement. Je voulais aussi terminer la dalle et passer l’électricité. Bon, la dalle, c’est raté, clairement. Mais en revanche, pour l’électricité, Cédric a bien passé un câble ! Du coup, on peut chauffer si on veut. Et ça, c’est un ENORME progrès, même si on reste en moyenne 5 à 7° au-dessus de la température nocturne extérieure. Il faut juste encore installer une prise murale correcte, mais le plus dur est fait.

câble électrique dans la serre

L’autre tâche que j’avais en tête, c’est le remplacement des tablettes bricolées par des tablettes en fil. Et là, j’ai mis très longtemps à trouver ce que je voulais. Mais j’ai réussi !

Le réaménagement de la serre avec un dressing !

Eh oui, j’ai réussi à trouver mon bonheur chez Regalraum, un fabricant allemand d’aménagements de dressing !

Aménagement de dressing Regalraum

Du coup, on a tout recommencé. On a tout déglingué et posé le nouveau système. C’était plus simple que d’essayer d’exploiter ce qu’on avait déjà fait l’an dernier.

Réaménagement de la serre avec un aménagement de dressing

Et là, les capacités sont soudain ENORMES ! Chaque tablettes peut contenir 2 à 3 fois plus de plantes que celles de l’an dernier, pour peu qu’elles soient bien séparées par tailles.

Grosse capacité des tablettes en fil

J’ai commandé les trois profondeurs disponibles. Avec les tablettes de 30 cm, je peux créer un niveau très haut, collé au toit, pour les toutes petites plantes grasses.

Petites plantes grasses tout en haut de la serre

Alors qu’au milieu, là où l’accessibilité est la meilleure, j’ai pris des tablettes de 50. Les autres sont des 40.

Grande tablettes à mi-hauteur

Du coup, j’ai commencé à y installer des plantes que, d’habitude, je rentre dans la maison ou dans l’atelier : alocasias, aphelandra, impatiens, pilea…

Alocasias dans la serre

Aphelandra dans la serre

Pilea peperomioides

Impatiens niamniamensis

et bien sûr, mon énorme collection de misères.

Tinantia Pringlei

Tinantia pringlei variegata

Tradescantia quadricolor

Tradescantia multicolor discolor

Callisia soconuscensis variegata

J’en ai aussi profité pour rempoter dans des petits pots certaines plantes qui constituaient mes grosses potées d’été, comme ces bégonias dragon wing que j’espère pouvoir conserver ainsi.

Begonias dragon wing prêts à hiverner dans la serre

Ou cette suspension de plectranthus coleoides, qui me permettra de créer de nouvelles plantes pour mes potées de l’an prochain.

Suspension de plectranthus coleoides

Perspectives

Je n’ai pas commandé assez de matériel pour terminer le réaménagement de la serre, de toute façon. J’attends donc la suite pour pouvoir équiper toutes les crémaillères. Mais je suis en train de créer des espaces distincts.

Réaménagement de la serre en espaces distincts

Je fais très attention à séparer les plantes en fonction de leurs besoins en eau pendant l’hiver. Les plantes grasses ne doivent pas être arrosées en hiver. Du coup, je les stocke dans des endroits inaccessibles, ça ne pose aucun problème. Et en plus, ce sont les endroits les plus lumineux.

Plantes grasses n'ayant pas besoin d'arrosage l'hiver

En revanche, sur les plus grandes tablettes et les petites étagères Amazon, j’installe des plantes qu’il faudra surveiller.

Plantes tropicales à arroser, même l'hiver

L’an dernier, j’étais tellement soulagée d’avoir enfourné tout le monde que je ne m’en suis plus souciée de l’hiver. J’ai dû ouvrir la serre 3 fois en tout et pour tout.

Hibisus rosa-sinensis variegata en train de fleurir

Cette année, au contraire, je voudrais que la serre soit un endroit agréable où venir passer du temps pour m’occuper de mes plantes.

Plantes tropicales dans la serre

Et indirectement, je suis tellement fan de ce système que je pense l’utiliser ailleurs ahah !

Plantes tropicales dans la serre

A suivre !

Si j’arrive à terminer dans des délais raisonnables, je publierai un article de suivi. Sinon, ce sera sur les réseaux sociaux !

La serre en cours de réaménagement

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle


Cet article vous a plu ?
Enregistrez-le sur Pinterest avec cette photo !

Réaménagement de la serre

Cet article peut contenir des liens affiliés

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
6 comments
  1. c’est vraiment génial,beau travail

    1. Merci Hélène !

  2. Whaou, c’est impressionnant! tu as du cogiter pas mal, pour trouver le bon emplacement pour chaque plante..
    Perso, je ne mettrai jamais mes plantes grasses ou autres frileuses dans ma serre (en verre) en hiver, bien qu’au soleil, il y fait aussi froid dedans que dehors 🙄
    Chouette, au besoin, de pouvoir mettre du chauffage en hiver!
    bon WE Joelle, à bientôt
    catherinecoteterres

    1. C’est l’avantage de l’avoir collée à la maison… elle est très protégée, au final !

  3. Très bien et intéressant. J’aime vos explications. Mon voisin m’a donné pas mal d’oignons à planter, mon problème c’est que je n’arrive pas à creuser dans la terre, trop fatiguant et mon mari non plus ayant été opéré du genou. Pour ne pas décevoir le voisin je vais juste faire des petits trous de quoi les enfouir. Bonne soirée. Amicalement.

    1. Bonjour Chantal, vous pouvez acheter une petite tarière à monter sur votre perceuse pour faire des trous plus facilement. Je viens d’en acheter une pour les centaines de bulbes que j’ai à planter et je suis choquée par la facilité avec laquelle je prépare mes trous ! Je pense en acheter un assortiment de tailles différentes parce que ça change la vie. Mon dos va apprécier de moins travailler accroupie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.