Rénovation respectueuse d'un classeur industriel vintage

Rénovation respectueuse d’un classeur industriel

Je vous propose de découvrir enfin ce que j’ai fait du classeur industriel que j’ai acheté l’été dernier. Vous vous souvenez ? Vous pouvez revoir ses premières aventures dans cet article. Pour ce joli meuble, je souhaitais une rénovation respectueuse, qui ne dénature pas le meuble. En effet, il était déjà superbe au début. Je voulais donc simplement lui donner une petite touche d’originalité. Même si le style industriel n’est pas ma passion absolue, j’aime beaucoup les pièces qui ont une histoire, un vécu. Et par petites touches, elles ajoutent un caractère particulier à un intérieur.

Cet article a été écrit en partenariat avec Novasol Pinty qui m’a fourni gracieusement des bombes de peinture.

Le classeur industriel

Il s’agit ici d’un meuble professionnel datant des années 1950 environ. Je l’ai trouvé sur le vide-grenier du Parc du Tremblay à Champigny-sur-Marne.

C’est un meuble magnifique en chêne massif verni. Il est assez bas mais très profond et large.

Le classeur industriel dans son état d'origine

La finition était très abîmée mais structurellement, le meuble était en bon état. Le placage était endommagé par endroits sur les caissons mais c’était très discret.

La finition du classeur industriel était abîmée mais le meuble était en bon état

J’aimais particulièrement les porte-étiquettes ainsi que les poignées d’origine. Je voulais donc mettre en valeur son caractère tout en le rendant un peu plus contemporain.

Jolies poignées et porte-étiquettes d'origine

Je vous propose un focus sur certaines étapes de la rénovation qui peuvent vous intéresser.

Les ferrures

Comme je souhaitais absolument conserver les porte-étiquettes et poignées d’origine, le retrait était la première chose à faire. Ce fut compliqué parce que les porte-étiquettes étaient cloués. Il a donc fallu meuler les têtes de clous à la Dremel… Un outil très utile que je vous recommande ! Il a ensuite fallu les soulever à l’aide d’un tournevis plat.

Utilisation de la Dremel pour meuler les tête de clous des porte-étiquettes

L’ennui, c’est qu’ensuite, tous mes porte-étiquettes étaient cabossés. J’ai donc délicatement tapé dessus avec un petit marteau de menuisier pour les redresser.

Porte-étiquettes cabossés

Porte-étiquettes redressés

Je souhaitais ensuite repeindre toute cette ferraille d’une couleur plus contemporaine. Naturellement, il a fallu commencer par un nettoyage, à l’eau et à la brosse.

Nettoyage à l'eau et à la brosse

Puis j’ai poncé pour retirer autant de rouille et de finition d’origine que possible.

Ponçage des ferrures

Et enfin, je les ai passés au spray Pinty Plus couleur cuivre. C’est le même que j’ai utilisé pour le tabouret de bar.

Peinture au spray Pinty cuivre des ferrures

Petite astuce pour peindre les poignées : vous pouvez les visser sur un carton pour pouvoir les retourner dans tous les sens et atteindre tous les recoins !

Poignées vissées sur un carton

Le nettoyage du classeur industriel

Parallèlement, il a également fallu nettoyer ce meuble. Il avait malheureusement séjourné dans une cave humide. Si bien que l’intérieur et le bas étaient moisis. Un nettoyage approfondi était nécessaire. J’avoue que l’intérieur était tellement sale que je vous ai épargné les photos… Je l’ai donc attaqué au Kärcher à vapeur. Je vous l’ai déjà expliqué de nombreuses, fois, y compris dans un article spécialement dédié au travers de la rénovation d’une petite armoire. Cet outil est véritablement hyper pratique pour la préparation des meubles à rénover, en plus de vous aider grandement au quotidien. Le modèle entrée de gamme est parfait !

Nettoyage au Kârcher vapeur

Bon, on ne va pas se mentir, c’était un travail énorme. Rien que le nettoyage de ce classeur industriel a dû nous occuper un après-midi entier, tellement il était sale… Mais la finition elle aussi était alors bien entamée !

Vapeur du Kärcher

Une fois l’ensemble des pièces nettoyées, il a bien évidemment fallu tout laisser sécher très soigneusement.

Pièces propres en cours de séchage

Le classeur industriel était alors prêt pour le ponçage !

Le ponçage

Vous le savez, j’aime bien faire la flémarde et utiliser des peintures qui ne nécessitent pas de ponçage. Cependant, ici, je voulais absolument conserver une partie de la finition bois de ce classeur industriel magnifique. J’ai donc dû poncer ! Et beaucoup poncer.

J’ai utilisé une ponceuse excentrique pour les surfaces planes, sur les façades de tiroirs.

Façade de tiroir poncé à la ponceuse orbitale De Walt

Mais aussi sur le plateau.

Plateau poncé à la machine

Et ensuite, il a fallu finir à la main sur les côtés et les arrondis des tiroirs. Pour cela, j’ai utilisé de simples feuilles de papier de verre mais aussi un gant de ponçage. C’est un accessoire que j’ai découvert récemment et qui simplifie énormément le ponçage manuel. Vous pouvez lui adapter des feuilles à gros grain ou à grain fin, au choix. Vous avez aussi plein d’autres garnitures possibles !

Gant de ponçage

Feuille du gant de ponçage

Le tout pour récupérer cette belle couleur aux contrastes séduisants que je voulais absolument préserver.

Façade de tiroir poncée

Accessoirement, il a également fallu recoller un tiroir…

Tiroir en cours de collage

J’ai ensuite tout simplement peint les caissons en gris foncé (patine cuisine graphite de Libéron, la même que sur le buffet art-déco) et verni le reste, l’ensemble au petit rouleau mousse.

Patine cuisine Libéron et vernis Syntilor

Le classeur industriel rénové

Et voilà le résultat ! Ce fut un énorme travail mais je ne cache pas ma satisfaction ici !

Le classeur industriel rénové

Ce classeur industriel a exactement la finition que je cherchais ! Il a gardé son caractère d’origine mais maintenant, il est nickel et les nuances du bois sont bien préservées !

Façade du classeur industriel

Je l’ai décoré en posant des plantes dessus. Ce sont celles pour lesquelles j’avais fait de jolis cache-pots façon ardoise. Et j’y ai également posé ma lampe de bureau Ikea dont la couleur s’harmonise avec les ferrures de mon classeur industriel !

Classeur industriel décoré de plantes et de ma lampe Ikea

Pour refixer les porte-étiquettes, nous avons opté pour de petites vis, plutôt que des clous comme à l’origine. Ainsi, s’il se révèle nécessaire de les retirer à nouveau, ce sera bien plus facile !

Détail des porte-étiquettes et poignées

Ce classeur remplace l’autre modèle que j’avais déjà installé sous l’escalier de la mezzanine du bureau. C’est une bien meilleure utilisation de cet espace. Le classeur métallique ira ailleurs.

Le classeur industriel sous l'escalier de la mezzanine du bureau

Je compte utiliser les grands tiroirs pour ranger mes stocks de tissus !

Grands tiroirs du classeur industriel

J’espère qu’il vous plaît autant qu’à moi parce que franchement, sans fausse modestie, je l’adore !

A mercredi ! On va reparler de jardin.

 

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle

Mon classeur industriel vous a plu ? Partagez-le sur Pinterest avec cette photo !

 

Rénovation respectueuse d'un classeur industriel | www.10mainstreet.fr

Cet article contient des liens affiliés

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite.
N’hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux.
Bonne visite !

6 comments
  1. beau travail vous l avez vraiment bien mis en valeur sans le denaturer ;il a trouve
    sa place sous l escalier bonne fin d apres midi

    1. Merci de votre compliment ! Bonne journée à vous/

  2. Joli travail, ça rend super bien !

    Mathilde’s Closet

  3. Alors là bravo
    Très jolie renovation félicitations

    1. Merci du compliment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *