Le relooking de la table violon de ma mère

La table violon de ma mère

Bonjour à tous ! Comme je vous l’annonçais la semaine dernière avec la commode vintage, je suis inspirée en ce moment ! Alors, voici encore un relooking. Cette fois, c’est pour ma mère. Je vous présente sa table violon avec un nouvel habillage !

Avant de commencer, n’oubliez pas que vous pouvez suivre le blog sur Facebook, Pinterest et Instagram. Restons en contact !

Relooking réalisé en partenariat avec ID Paris qui m’a fourni les produits utilisés.

La table violon

Je vais vous faire une confidence : le principe de la table violon, ce n’est pas mon dada… Je sais, c’est paradoxal. A vrai dire, je ne saurais dire pourquoi mais je n’aime pas trop ça. Cependant, ce n’était pas une raison pour ne pas relooker celle de ma mère !

La table violon de ma mère

Lorsque j’ai commencé à travailler dessus, ma mère l’avait déjà bien attaquée, comme vous pouvez le voir ci-dessus. C’est un meuble des années 1960/70, déniché dans les petites annonces pour trois fois rien, mais qui avait pas mal souffert. Le placage était abîmé partout et le bois fendu. Ma mère a commencé par procéder aux petites réparations que vous voyez ci-dessus.

Ce qui m’a plu dans cette table violon en merisier, c’est en fait son pied.

Le pied de la table violon

Pour le coup, je le trouvais vraiment super sympa ! J’aimerais bien trouver pour moi un guéridon avec ce type de pied mais sans le plateau violon héhé !

La préparation

La première phase de préparation sur ce relooking, je ne l’ai pas documentée parce que ma mère s’en est chargée avant que je n’arrive. Elle a soigneusement dépoussiéré le meuble et enduit les morceaux manquants.

Mais ensuite, il a fallu nettoyer plus sérieusement parce que le meuble était ciré. J’ai donc utilisé le décireur Les Anciens ébénistes. En effet, même avec des produits spécifiques, peindre sur une surface cirée est extrêmement périlleux. On ne sait pas exactement ce qu’il y avait dans la cire et une réaction avec le produit appliqué n’est jamais à exclure.

Décireur Les Anciens ébénistes

Bon, mais ce n’est pas tout ! Comme je l’ai mentionné plus haut, c’est un meuble en merisier. Et le merisier, j’en ai déjà parlé, c’est un peu spécifique. Ici, le meuble n’est pas verni donc une fois la cire retirée, on est directement sur le bois. Les remontées tanniques sont donc très vraisemblables, surtout avec un meuble relativement récent comme ça. J’ai donc choisi d’appliquer une sous-couche spécifique de chez ID.

Primaire anti-tanin ID

La vocation de cette sous-couche est de constituer une barrière entre le bois et la finition afin de bloquer les tanins hydrosolubles. Attention si vous avez des allergies, ce produit est assez toxique et très odorant.

Passage du primaire anti-tannique ID

L’idée est donc de tartiner généreusement le meuble, c’est-à-dire de le recouvrir intégralement de produit. Evidemment, il n’est pas nécessaire d’en mettre une tonne, sinon ça coule. Mais il ne faut pas oublier de zone ! La sous-couche permet, en outre, de bien unifier le support et d’améliorer l’adhérence de la peinture de finition.

La peinture

Donc après toutes ces étapes, il est enfin l’heure d’attaquer la peinture proprement dite ! C’est certes la phase la plus agréable. Mais parfois, ce n’est vraiment pas la phase la plus longue du processus. Ici j’ai choisi de peindre le pied et j’ai laissé ma mère gérer le plateau. J’ai choisi la teinte Taupe de la gamme Charme que j’ai nuancée avec la patine blanche.

Patine blanche et peinture Taupe chez ID

On a donc commencé par une couche générale de taupe.  J’ai d’ailleurs été très agréablement surprise par la nuance qui est bien plus claire que ce à quoi je m’attendais. Oui Nathan participe aussi, évidemment. C’est très important d’avoir du soutien félin lorsqu’on retape des meubles !

Application de la peinture Taupe

Puis j’ai enchaîné avec la patine blanche que, vraiment, j’adore ! Elle permet de nuancer délicatement une peinture unie, sans trop surcharger l’ensemble. J’ai commencé par passer au pinceau fin certaines zones que je souhaitais rehausser.

Application de la patine blanche

Et j’ai conclu, après séchage, par un passage rapide un peu partout.

Résultat de la patine blanche

Bon ok, ça se voit à peine. Mais en vrai, c’est visible, je vous promets !

La finition

Pour la finition, j’ai laissé la main à ma mère. Elle a peint le plateau avec la couleur Zinc dans la gamme Renocolor. Je voulais quelque chose de vraiment contrasté et ça marche hyper bien ! C’est très foncé et la nuance s’harmonise très bien avec le pied. Et pour faire bonne mesure, elle a appliqué deux couches de protecteur extra-mat.

Plateau de la table violon peint avec Renocolor couleur zinc

Renocolor est une peinture très agréable à utiliser et qui me semble particulièrement solide. Mais comme ma mère compte poser des plantes sur cette table violon, on a préféré ajouter une solidité supplémentaire grâce au protecteur.

Produits ID utilisés pour le relooking de la table violon

 

 

La table violon relookée

Et voilà la table violon retapée !

La table violon relookée

Franchement, je la trouve sympa ! Même pour une table violon dont je ne raffole pas, ahah ! Comment la trouvez-vous ?

La table violon de ma mère

 

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle

Le relooking de la vieille table violon de ma mère vous a plu ?
Enregistrez-le sur Pinterest avec cette photo !

Le relooking de la table violon de ma mère | guéridon, desserte, side-table | #relookingmeuble #vintage #upcycling #IDParis

 

 

Cet article peut contenir des liens affiliés

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite. N'hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux. Bonne visite !
9 comments
  1. Bonjour
    Très joli relooking, bravo!!! J’ai une petite question, d’où vient ce nom de table violon?? J’en ai déniché une à l’automne et le plateau se rabat à la verticale, ce qui permet de gagner de la place (mais du coup, on ne peut rien poser dessus, donc c’est une table d’appoint). Je vous mets le lien ci-dessous. J’ai choisi un tout autre style 😉
    A bientôt!
    Mélina

    1. Bonjour, on l’appelle table violon tout simplement parce que la forme du plateau évoque celle d’un violon. Il n’y a pas à aller chercher midi à quatorze heure !
      Celle de ma mère se replie également, en fait. Je ne l’ai pas mentionné mais c’est le cas. Je pense que c’est le cas de la plupart de ces meubles.

  2. bonjour, c est magnifique comme d habitude !

  3. Superbe. Comme d’habitude. Bravo et merci pour le partage

  4. Magnifique, cette table est très bien relookée. J’adore.

  5. Cela valait vraiment le coup de s’occuper de cette petite table. Elle est magnifique et les couleurs bien choisies. J’adore le pied!

  6. J’adore cette table est magnifique

  7. Bonjour
    Je suis régulièrement vos réalisations, c est vraiment super.
    Pourquoi utiliser la peinture renocolor et non charme ? Je dois repeindre une table basse 1950 environ mais dont le plateau est taché, griffé et en placage. Je ne peux pas le poncer, j aurais voulu garder la couleur du bois mais je vais sûrement le peindre.
    D après ce que j’ai lu sur le blog, c’est mieux de prendre la peinture charme pour vernir ensuite plutôt que Libéron,surtout sur le plateau.
    Qu en pensez-vous ?

    1. Bonjour,
      2 raisons : l’envie d’essayer la gamme et la couleur qui convenait parfaitement bien pour le projet !
      Vous pouvez utiliser indifféremment les deux marques. Pour moi, ça se vaut.
      Bon bricolage 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.