Relooking raffiné pour une commode en merisier

Relooking raffiné pour une commode en merisier

Bonjour à tous ! Vous l’avez peut-être remarqué : lundi, il n’y a pas eu d’article. C’est la première fois depuis un an et demi que je tiens ce blog que je manque un rendez-vous ! A vrai dire, je vous dois une explication : j’ai décidé que l’article du lundi ne reviendrait plus toutes les semaines. Cela ne signifie pas qu’il n’y en aura plus mais simplement que j’ai besoin de souffler un peu pour continuer à vous offrir des contenus de qualité, entièrement gratuits, qui vous inspirent et vous amusent. Continuons donc sur notre thématique habituelle : la déco et le bricolage ! Aujourd’hui, on attaque la commode en merisier.

Il y a environ deux semaines, je vous parlais de cette commode en merisier que nous avons récemment acquise. En fait, j’ai été tellement contente de mon achat que je me suis servie de ce meuble comme exemple de commode de qualité qu’on peut trouver pour un prix intéressant d’occasion sur Le Bon Coin. Naturellement, je trépignais déjà d’impatience de la relooker ! A vrai dire, elle est retapée depuis déjà un moment mais avec la pluie et même la neige, il nous a fallu près d’une semaine pour la transporter de l’atelier à la maison !

La commode en merisier à retaper

Pour rappel, il s’agit d’une commode galbée de style Louis XV des années 1970 en merisier verni. Bon, elle n’était pas hyper orange pour un meuble de ce type et de cette époque. Mais quand même, malgré l’exceptionnelle qualité de fabrication… cette finition était un peu triste !

Commode en merisier massif

Elle devait donc passer sous mes pinceaux !!

Commode galbée

La préparation du plateau

Pour ce relooking, j’avais envie de retrouver une partie de la couleur du bois d’origine. J’ai donc décidé de poncer le plateau. Pour ce faire, j’ai sorti une redoutable ponceuse excentrique.

Ponceuse excentrique

Et même avec cet outil, le ponçage a été difficile tellement la finition était solide !

Ponçage en cours

Mais après une heure (une heure !!!) d’acharnement avec un papier grain 40, j’ai pu récupérer un beau plateau tout propre ! J’ai lissé l’ensemble au grain très fin pour avoir une belle finition.

Plateau poncé

Mais comme vous le voyez, il restait encore les côtés du plateau. J’ai donc sorti pour ça un autre outil : la ponceuse multifonction Bosch. C’est le seul outil que je connaisse qui puisse venir à bout de ce type de finition dans les moulures !

Ponceuse multifonction Bosch

Après avoir péniblement mis à nu le plateau, j’ai vite compris que le ponçage du reste n’était pas envisageable. Sur une finition de cette qualité, il n’y a guère que l’aérogommage qui puisse déshabiller le meuble. N’ayant pas ce type d’outil à portée de main, j’ai choisi une autre option.

La sous-couche

J’ai choisi d’employer la même technique que pour une autre commode retapée il y a quelques mois. J’ai, en effet, encore utilisé la peinture à la craie Action comme sous-couche ! Je n’ai donc absolument pas poncé le corps du meuble.

Application de la peinture à la craie Action comme sous-couche

L’enjeu est d’arriver à appliquer la peinture aussi uniformément que possible avec un pinceau aussi doux que possible. C’est un défi mais avec l’expérience, on arrive à un résultat satisfaisant.  L’important est de recouvrir toutes les parties du meuble. Il faut savoir que la peinture s’opacifie en séchant donc n’ayez pas peur du résultat peu engageant que vous soyez en appliquant la peinture sur le vernis. Il vous faudra ensuite poncer les irrégularités aussi finement que possible, avec un papier de verre très fin.

Peinture à la craie sèche

Pour les tiroirs, j’ai pris une décision que je prends très rarement : je n’ai pas retiré les poignées. En effet, une rapide tentative de retrait m’a amenée à une conclusion simple : le montage est tellement solide que si j’avais insisté, j’aurais non seulement endommagé le meuble mais aussi les poignées.

Poignées fixées très solidement

La peinture

Après cette première couche de peinture à la craie Action, j’ai tout simplement recouvert le meuble de la même peinture que celle du bibus XXL : la peinture acrylique Levis ultra mate de couleur Basalte.

Peinture Levis Basalte

J’ai également souligné très légèrement les moulures avec un genre de lasure blanche. C’est à peine visible parce que je voulais absolument quelque chose de très discret pour un résultat raffiné. Je n’aime plus du tout les contrastes importants sur les moulures des meubles ! C’est vraiment une question de goût. En ce moment, je suis plus dans une phase d’utilisation de la cire, avec laquelle je trouve qu’on peut faire des effets contrastés et vieillis plus naturels.

Plateau et finition

Pour le plateau, je souhaitais une finition assez naturelle, quoique plus éteinte. J’ai donc sorti une teinte grisée (Syntilor effet patiné grisé) achetée récemment. Et comme je la trouvais trop pigmentée, je l’ai essuyée au fur et à mesure avec un chiffon. L’idée était de simplement ajouter une nuance grisée pas trop soutenue, pour être mieux en accord avec le corps du meuble.

Plateau teinté

Puis j’ai ciré l’ensemble du meuble, plateau y compris !

Cirage du meuble

J’ai utilisé plusieurs couleurs de cire de chez Libéron : une cire neutre pour protéger, une cire dorée pour les poignées et pour réchauffer l’ensemble, une cire grise pour créer un effet patiné et une cire blanche pour souligner les détails et apporter des contrastes supplémentaires sur le plateau. J’ai passé beaucoup de temps à appliquer toutes ces couleurs mais je suis plutôt satisfaite du résultat !

Commode patinée à la cire

Je tenais absolument à ce que la patine soit très légère, discrète, naturelle.

Détail de la commode relookée

La commode en merisier relookée

Après plusieurs jours d’attente, nous avons pu installer la commode relookée dans notre chambre ! Elle remplace un coffre Ikea en sapin dont je suis ravie d’être débarrassée et nous sert pour ranger les draps.

La commode dans la chambre

J’ai décoré le dessus avec une lampe en porcelaine de Limoges acquise récemment, pour laquelle ma mère a fabriqué un splendide abat-jour sur mesure entièrement en soie. J’ai également ajouté une bonbonnière chinée il y a quelque temps, un petit  vase en Clichy que j’ai depuis des années et un broc de toilette art-nouveau en faïence du nord que j’ai garni de pivoines en tissu.

Dessus de la commode décoré

Je dois dire que je trouve la commode plutôt réussie !

Commode relookée

Commode installée dans la chambre

Totalement transformée, non ?

Commode en merisier transformée

Alors, comment la trouvez-vous ?

N’oubliez pas que si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux en cliquant sur les petites icônes ou le faire lire à vos proches.
N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire.
Merci de votre visite !joelle

Le relooking de ma commode en merisier des années 1970 vous a plu ?
Partagez-le sur Pinterest avec cette photo !

Relooking raffiné pour une commode en merisier

Ce blog est le carnet de mes réalisations brico/déco et de la rénovation de notre maison ! Je suis ravie que vous veniez me rendre visite.
N’hésitez pas à me laisser vos impressions ou à me contacter, sur le blog ou les réseaux sociaux.
Bonne visite !

9 comments
  1. C’est une véritable réussite que cette transformation, j’aime vraiment beaucoup votre avant/après.
    Bravo !

    1. Merci Martine ! Ca me touche beaucoup !

  2. je la trouve superbe! tu as réussi une restauration impeccable..le plateau est en accord parfait avec les tiroirs!
    j’ai ce même genre de commode, un semainier, hérité de ma belle-mère, est ce que je pourrai t’envoyer STP une photo pour que tu me dises si c’est du merisier, et si je pourrai la rénover comme toi? (j’ai trouvé la peinture à la craie de chez action, LOL)(merci d’avance)
    bonne soirée Joelle
    Je peindrai aussi l’intérieur du semainier.

    1. Merci Catherine ! Tu peux bien sûr m’envoyer les photos et je te donnerai des conseils. Si tu veux, on peut même publier la réalisation sur le blog. 😉

  3. Je dois dire que le résultat est parfait, quelle patience pour les poignées car pour ne pas salir le meuble il a fallu faire ça peut-être au mini-pinceau ??
    Pour le reste je pense que la maîtrise des teintes que l’on souhaite vient au fur et à mesure.En tous cas très chouette , l’idée de conserver le plateau différent est très bien et donne un tout autre style plus chic à l’ensemble.

    1. Merci pour ces compliments dithyrambiques ! Je n’ai même pas utilisé de pinceau. J’ai tout fait au chiffon mais en recouvrant mon doigt avec pour avoir un maximum de précision. Il ne faut pas oublier que c’est de la cire et que les erreurs se rattrapent bien plus facilement qu’avec de la peinture ou du vernis.
      Bonne soirée !

  4. Superbe relooking. J ai la même commode chez moi en attente. J ai ponce le plateau avec l intention de le laisser naturel cire car il est en marqueterie et pour le corps de la commode je vais peindre dans un ton craie avec patine à la cire de couleur. Pour les patines je prend de la cire incolore que je teinte avec des pigments naturels en poudre.j ai déjà patiné des poignées et même des appliques à la cire dorée et le résultat est vraiment bluffant. Bonne soiree

    1. Vous avez tout à fait raison de fabriquer vos cires vous-mêmes ! C’est toujours mieux de se donner les moyens d’avoir exactement le résultat que l’on recherche. J’approuve totalement.
      Amusez-vous bien !

  5. Votre travail est superbe, j’ai déjà retapé pas mal de meubles en chêne, j’aimerais me lancer sur un buffet en mérisier mais j’ai peur de le rater
    Merci pour vos explications, peut-être qu’un de ces jours je me lancerai dans cette aventure qui me tente énormément! Encore merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *